• Hatsune Miku ambassadrice du Cassette Store Day 2017
  • La figurine Racing Miku 2017 disponible en précommande
  • Magical Mirai 2017 : Ce qu’il fallait voir !
  • Un ulule pour l'album Souvenirs Oubliés
  • Hatsune Miku a dix ans : playlist, figurines et plus encore
  • Vocaloid.fr

    Nouvelles:

    Vocaloid.fr est désormais partenaire de YAMAHA !

     

    Messages récents

    Pages: [1] 2 3 ... 10
    1
    Musique / Re : Composition sur commande
    « Dernier message par Vocaloid protector le Hier à 14:50:00 »
    Nan je suis encore encore en train de faire mes études ^^

    Je t'avais pas envoyer le résultat de ta demande de compo ?
    2
    Ecriture / Re : Jyôka se met à écrire !
    « Dernier message par Jyôka Ryu le Hier à 14:30:09 »
    Bonjour à tous !

    Je reprends la publication de la fiction avec le début de la deuxième partie, et le chapitre 23 !

    Bonne lecture !

    Je ne l'avais pas encore publié ici, mais le 6 septembre, un chapitre est aussi sorti pour célébrer l'anniversaire des jumeaux Genshine Kyuu et Roku, créés par Hakuro-Kaoru^^ : http://jyoka-ryu.over-blog.com/2017/09/sekai-hors-serie-joyeux-anniversaire-kyuu-et-roku.html

    Bonne lecture

    Spoiler
    Chapitre 23 : Le début du voyage

    Le bateau voguait tranquillement dans les eaux de la mer qui séparait l’île de Kuni de l’archipel de Seisui. Hormis le capitaine de l’embarcation qui hurlait de temps à autres ses instructions à ses quelques matelots, l’ambiance était relativement lourde et pesante.
     
    Alys était assise aux côtés de Shirosaki Yuudai et veillait sur lui. Le garçon avait plutôt bien récupéré de sa blessure, même s’il se sentait encore un peu faible, et observait souvent l’ancien emplacement de son bras et se retournait vers la jeune femme, l’air désemparé. Il devrait s’habituer à ce changement. 
     
    Rin et Len observait l’horizon. En temps normal, les jumeaux se seraient ébahis devant la grandeur de l’océan et auraient manifesté bruyamment leur joie. Cependant, ils sentaient que l’heure ne s’y prêtait pas. De plus, les récents événements les avaient calmés. Les Kagamine étaient donc partagés entre la vision de ce monde magnifique et la menace à laquelle celui-ci devait faire face.
     
    Miku avait pris la direction des opérations, toujours bien installée dans son rôle de commandante. Elle s’entretenait souvent avec le capitaine, et réfléchissait déjà à la stratégie à adopter, surtout dans le cadre de cette visite impromptue en pays étranger. Bien que Seisui fusse un pays ami, les fuyards avaient désormais le statut d’exilés, et personne ne pouvait deviner l’attitude de l’archipel vis-à-vis du nouveau pouvoir en place à Kuni. La guerrière préféra donc opter pour la discrétion dans un premier temps.
     
    A l’autre bout du bateau, Luka rejoignit Gumi. La lieutenante n’avait pas pipé mot depuis le départ de l’embarcation, encore sous le choc de l’arrestation de son amant. Le fait même que cette relation soit interdite par les préceptes de la Garde royale était passé au second plan. La Reine, elle, était désespérée, mais tentait de faire bonne figure. Son rôle exigeait qu’elle ne montre aucune faiblesse. Et pour l’instant, elle n’y était pas franchement parvenue. Elle s’approcha doucement de la dame aux cheveux verts:
     
    - Gumi…
     
    Son interlocutrice n’y prêta même pas attention. Luka réitéra son appel.
     
    - Si tu veux me parler, n’hésite pas… Oublie mon statut…
    - Je vous ai déjà dit tout ce que j’avais à dire, ma Reine.
    - Justement, laisse-moi répondre
    - Qu’est-ce que vous allez dire ? Que vous aviez honte de vos origines ? Honnêtement, je me fous complètement que vous êtes une Magicienne. Tout ce que je vois, c’est que le pays était en danger, en partie à cause de votre silence…
    - Gumi, hurla Miku, tentant de mettre fin à ce semblant de procès.
    - Non Miku, laisse-là, ordonna Luka. « Oui, je craignais la réaction des citoyens. Tu sais à quel point les Mages sont discriminés dans tout Sekai, depuis la Guerre. Si j’avais joué franc jeu, le pays n’aurait plus de souverain.
    - Au moment où le pays était en danger, et que vous aviez le pouvoir d’agir, vous n’avez rien fait, continua Gumi. « Résultat: Kuni est aux mains d’un malade, et Yuma est prisonnier. » Elle tenta de dissimuler ses accès de rage, avec difficulté.
    - Mais… hésita Luka, peinant à trouver justification.
     
    Les Kagamine avaient observé la scène de loin. Voyant que cela s’envenimait, Rin agit:
     
    - Mais pourquoi ne rien avoir dit plus tôt, ma Reine. Sans vous juger, j’essaie de comprendre, demanda la jeune fille.
    - C’est long à expliquer…
    - Justement, on a tout notre temps.
     
    Luka profita alors de ce moment pour révéler une partie de son passé. Elle rappela aux jumeaux, novices, les discriminations auxquelles devaient faire face la Guilde des Magiciens. Puis elle ôta le voile sur ses origines familiales. Elle était bien la fille de l’ancien Roi de Kuni, son sang magique provenait de sa mère, Sadame. Elle ne l’avait que peu connue. Concernant la rencontre entre le Roi Luki et sa mère, Luka ne connaissait que la version racontée par son père dans son enfance.
     
    Le Roi était un grand voyageur. Si bien qu’il pouvait parfois passer plusieurs mois hors de Kuni, en gérant le pays depuis l’étranger. Durant l’un de ses voyages, il s’était alors entiché d’une jeune femme, rencontrée dans l’un des petits villages de l’île Tokai. Sa première femme venait de mourir de maladie, et cette rencontre lui avait permis de remonter la pente. Luki ne s’était même pas présenté à elle en tant que Roi de Kuni, il avait dès lors apprécié sa bienveillance à son égard. Pour une fois, quelqu’un avait oublié son statut. Quelques temps plus tard, il rapatria Sadame dans le Palais Royal, et la demanda en mariage. C’est alors qu’elle lui révéla son secret, et son lien avec la Guide des Magiciens. Les règles des Mages étant très strictes : en cas de mariage avec un non Mage, le membre concerné devait quitter la Guilde.
     
    - Ouah, c’est dur, s’exprima Len, qui cassa un peu ce moment solennel. Tout le groupe s’était alors rassemblé vers Luka qui continuait son histoire.
     
    Sadame avait alors accepté de quitter la Guilde, par amour réciproque pour le Roi Luki. Mais il subsistait un problème. Elle avait un enfant issu d’un premier mariage. La dame avait bien demandé de l’emmener avec elle, pour qu’il soit élevé au Palais Royal (ce que le Roi avait accepté, par ailleurs), mais le maître de la Guilde refusa. Selon les propos du Roi rapportés par Luka, le maître, Utatane Piko, ne voulait pas voir deux membres quitter la Guilde en même temps. L’enfant fut donc séparé de force de sa mère. Son nom était Owari.
     
    - Cet Owari, c’est Fukase, demanda Miku pour s’en assurer.
    - Oui… Je ne sais pas pourquoi il a changé son nom. D’ailleurs, ma mère ne l’avait quasiment plus jamais revu. Je ne l’ai rencontré que quelques fois en cachette avec ma mère, alors qu’il était entouré par les gardes de la Guilde.
    - Mais pourquoi est-il devenu un tel psychopathe ? s’interrogea Alys.
    - Il s’est toujours senti abandonné, et a blâmé le monde pour cela, répondit Luka. « Je pense que la prise de Kuni est la première étape de son plan. Pour moi, il ne va pas s’arrêter là. C’est pourquoi nous devons agir. »
     
    Len intervint également dans la conversation.
     
    - Mais comment Fukase a-t-il pu arriver dans notre monde, à Rin et à moi, s’il est originaire d’ici ?
    - Je vous ai dit tout ce que je savais, rétorqua Luka. « Je ne sais pas ce qu’il est advenu de lui par après… »
     
    La conversation avait permis d’éclaircir un peu plus les origines du conflit naissant, à défaut d’avoir aplani l’ambiance. Des heures sombres s’annonçaient encore à l’horizon pour le petit groupe, ils en étaient conscients. Mais ils restaient pieds et poings liés tant qu’ils n’étaient pas arrivés à Seisui.
     
    ***
     
    À Kyôu, Fukase avait déjà fait le tour de tout le Palais Royal, sous l’œil désabusé des servants et des employés, qui n’avaient pas osé réagir. Plusieurs membres de son armée avaient également investi les lieux, ce qui accentuait encore plus cette aura de terreur. Leora le suivait comme son ombre, toujours à sa droite, alors que son employeur arborait un sourire malsain.
     
    - Ah, quel plaisir d’apprécier cette victoire, lança Fukase.
     
    Ils retournèrent ensuite tous les deux vers la salle du trône, où l’homme aux cheveux rouges s’installa fièrement sur le siège luxueux. La mercenaire se trouvait devant lui.
     
    - Patron, que devons-nous faire maintenant ?
    - Ah, Leora, je reconnais bien là ta fougue. Sache que nous n’avons réussi que la première phase de mon plan. Nous pouvons maintenant passer à la phase deux.
    - Que voulez-vous dire ?
    - J’ai pris le pouvoir. Je dois maintenant écraser toutes les rebellions. La première chose est de s’emparer une bonne fois de la Garde royale. Certaines personnes pourraient encore être loyales à Luka. Je dois y placer une personne de confiance.
    - A qui avez-vous pensé ?
     
    Fukase descendit du trône, toujours le sourire aux lèvres. Il s’approcha doucement de Leora, jusqu’à se trouver à quelques centimètres de son visage.
     
    - Ça me paraît évident, Madame la Commandante.
     
    Immédiatement, les deux renégats s’embrassèrent langoureusement. Leora poussa le nouveau chef du pays vers le siège royal, sans détacher ses lèvres de sa bouche. Fukase tomba sur le trône, alors que la mercenaire dirigea doucement sa main gauche vers l’entre-jambe de l’homme. Leurs respirations respectives se faisaient de plus en plus fortes. Par la suite, Leora emmena Fukase vers la table de réunion, où celui-ci s’allongea. La guerrière retira donc sa tunique, sous l’œil attentif et heureux de son nouvel amant. Doucement, elle monta sur la table et se mit à ramper lentement vers lui. Puis, leurs ébats continuèrent dans le plus grand silence. Pas une âme qui vive dans les environs. Seuls quelques bruits discrets s’échappaient de la salle du trône.
     
    ***

    Le village d’Uchi demeurait relativement calme, même à la suite de sa prise par Fukase. Le trentenaire avait en effet emmené avec lui la quasi-totalité de son armée pour envahir la capitale. Dans l’esprit de l’homme aux cheveux rouges, Uchi n’était qu’une étape. Il aurait très bien pu prendre un autre village pour prouver sa supériorité. Mais Leora avait tellement l’air insistante que son choix s’était finalement porté sur ce hameau côtier.
     
    Les stigmates de la bataille étaient encore visibles, bien que les habitants aient essayé tant bien que mal de reprendre le cours de leurs vies. Ainsi, si quelques gardes de l’armée d’Owari étaient encore présents, les seuls autres signes de la guerre récente étaient les quelques murs restants tachés de sang. La population, elle, continuait ses occupations habituelles, sans pour autant oublier que leur pays était lancé dans un conflit armé, et que leur village était occupé. Cette sensation régnait en filigrane au-dessus du village. Les habitants n’y faisaient pas spécialement allusion, mais on pouvait sentir une sorte de méfiance, de temps à autres.
     
    Des jumeaux à la tenue blanche marchaient lentement en plein milieu de la rue principale, main dans la main, alors que le soleil se couchait. Ils venaient à peine de sortir d’une petite fête surprise, et cela les avait requinqués. Ils étaient dès à présent prêts à relever les défis qui se dresseraient devant eux.
     
    Roku emmena son frère vers le forum du village, près de la tour de l’ancien chef Oji. A cet endroit, ils s’installèrent tranquillement sur un banc en bois rouge. Le cadet déploya sa carte de Sekai et observa quelques instants son aîné. Kyuu analysait chaque recoin du plan. Il n’était pas le plus futé en stratégie, mais il sentait que c’était le bon moment pour faire preuve d’attention et d’efforts.
     
    - Bon, d’après moi, ils se dirigent vers l’archipel Seisui, commença Roku en abordant directement le sujet. « S’ils ont pris le bateau ici, c’est leur destination la plus probable, sinon je pense qu’ils seraient partis d’un autre endroit ? »
    - Mais pourquoi partir spécifiquement là-bas ? demanda Kyuu.
    - Ils doivent avoir leurs raisons. Peut-être s’agit-il d’un pays ami ? Je ne connais pas assez les relations entre eux.
     
    Kyuu acquiesça. Il est vrai que les jumeaux n’avaient pas eu de temps à perdre avec la géopolitique de ce monde inconnu pour eux.
     
    - Qu’est-ce qu’on fait alors ? On se décide à partir à Seisui ? interrogea l’aîné.
    - Est-ce qu’on a un autre choix ? On ne peut pas lutter à deux contre Fukase… Et puis, j’ai envie de revoir ces jumeaux… Les réactions de Rin et Len durant leur dernier affrontement avaient largement pesé dans la décision des frères Genshine de s’éloigner de leur tuteur.
    - Mais, c’est un archipel ! Sais-tu au moins sur quelle île ils vont débarquer ? poursuivi Kyuu.
    - Je pense qu’on ne prend pas trop de risques en se disant qu’ils partent vers la capitale. Le plus jeune pointa la carte de l’index. « Regarde ! La capitale de Seisui est Kabegami. Leur Palais Royal doit certainement se trouver là. Je pense que le premier réflexe de Luka sera de chercher refuge chez quelqu’un comme elle. Il me paraît logique de demander asile chez le Roi du pays, quand on a son statut…
     
    Une fois de plus, l’aîné fut époustouflé par l’analyse et le sang-froid de son frère. Même en tentant de se concentrer un peu plus, il ne parviendrait jamais à atteindre son niveau.
     
    Les jumeaux prirent alors la direction du port d’Uchi. Celui-ci était un simple port de pêche, par conséquent sa taille était relativement petite. Ainsi, il était facile de s’y orienter. Kyuu et Roku voyagèrent entre les quais, auxquels étaient attachées diverses embarcations, allant de la simple barque au bateau plus imposant. Ils s’arrêtèrent finalement sur un bateau de moyenne taille. Des marchands sans doute, au vu des diverses caisses que transportait l’un des matelots.
     
    Kyuu interrompit alors le jeune homme en plein travail :
     
    - Excusez-moi. Mais où allez-vous comme ça ?
     
    Le garçon regarda les jumeaux d’un air circonspect. Il portait un petit chapeau blanc, sous lequel il dissimulait sa calvitie naissante. L’homme était habillé d’une simple chemise bleue et d’un pantalon beige. Kyuu n’avait pas l’habitude de s’adresser aux inconnus de cette façon, il avait donc pu se montrer trop direct.
     
    - Euh, nous retournons vers Seisui. Nous aurions dû livrer toute cette cargaison, mais l’acheteur est décédé pendant la récente bataille. Du coup, nous repartons.
     
    Les Genshine baissèrent la tête. Cette remarque leur rappelait qu’ils avaient participé à cette tuerie. Bien sûr, ils s’étaient trouvés là contre leur gré, et n’avaient aucunement cautionné les actes de leur ancien mentor. Pourtant, ils ne purent pas s’empêcher de ressentir une certaine culpabilité. Ils auraient peut-être dû parler à Fukase, ou alors le quitter plus tôt. Cela aurait pu le faire réagir. Les pensées néfastes se bousculèrent dans chacun de leurs esprits.
     
    Roku chassa tant bien que mal ces mauvaises réflexions, et rétorqua :
     
    - Est-ce qu’on peut vous être utile ? Nous cherchons à rallier l’archipel… Si vous voulez, nous pouvons vous aider…
    - Je vais chercher le capitaine…
     
    Quelques minutes plus tard, le capitaine du bateau se montra. C’était un homme de grande taille, mesurant près de deux mètres. Il était habillé richement, bien que ses vêtements fussent adaptés au voyage. Il portait également un longue barbe grisonnante. Un véritable air de pirate !   
     
    - Que voulez-vous ?
     
    Roku prit la parole, et tint environ le même discours que celui qu’il avait prononcé quelques minutes auparavant.
     
    - Je n’ai pas besoin de matelots supplémentaires ! Toutefois, si vous pouvez payer votre voyage, vous ne serez pas de trop…
     
    Roku fit la grimace en entendant la proposition du capitaine. Celui-ci ne perdait pas le nord ! Tout profit était bienvenu. Pourtant, le cadet devait bien avouer que les jumeaux étaient quelque peu en manque de liquidités.
     
    - C’est d’accord ! lança Kyuu. « Est-ce que ceci sera suffisant ? », compléta-t-il en jetant un petit sac d’argent qui atterrit  directement aux pieds du géant.
     
    Roku observa son frère, étonné.
     
    - Mais où as-tu trouvé tout cet argent, Kyuu ?
    - On va dire que Fukase n’est pas le plus attentif des hommes. Et que je suis assez habile… ricana-t-il.
     
    Le cadet sourit alors légèrement, quoiqu’un peu embêté.
     
    - C’est parfait ! Bienvenue à bord ! hurla le capitaine.
     
    Kyuu et Roku embarquèrent donc sur le bateau. Ils saluèrent silencieusement l’équipage, et s’assirent dans un coin, préférant rester discrets.
     
    Quelques dizaines de minutes plus tard, le bateau levait l’ancre. Les Genshine observèrent alors le littoral de l’île de Kuni, non sans ressasser quelques souvenirs.
     
    - Est-ce que nous sommes des traitres ? murmura Roku, le regard interrogateur.
    - Non, pour la première fois, nous faisons ce que nous voulons, répondit Kyuu. « Et nous faisons quelque chose de juste. »
     
    ***
     

    La traversée de la mer avait duré plusieurs heures. Rin et Len commençaient à se fatiguer. Si la vue de la côte de l’île Kuni avait quelque chose de reposant, seule l’eau s’était étendue à perte de vue durant le reste du voyage. Ainsi, les jumeaux étaient sagement restés assis sur le bateau, pratiquant parfois certains jeux privés, incompréhensibles du reste de l’équipage. Ces jeux n’étaient que leur pure invention, pendant toutes ses années où les deux frères et sœurs étaient restés seuls dans la rue.
     
    Alys était également venue s’entretenir avec eux. Le rôle des jumeaux au sein de cet état-major de Kuni exilé restait très peu clair. Ils pouvaient toujours être utiles, et étaient toujours en mesure de donner quelques informations cruciales aux éventuels alliés de la Reine Luka. Pis, la jeune fille à la tresse se préoccupait aussi des informations qu’ils avaient glanées dans la bibliothèque de Kyôu. La barrière magique de l’île Maho n’étant pas éternelle, la Guilde des Mages pouvait débarquer à tout moment. La Koryuiste avait essayé d’en parler à la Reine Luka, mais celle-ci était encore bien trop occupée par son exil. Alys se tourna donc vers Rin et Len pour vider son sac.
     
    - Cette barrière. On devrait prendre ça en compte non ?
    - C’est sûr… Mais la Reine doit bien avoir une idée de ce que l’on doit faire… analysa Rin. « C’est une Magicienne, ça change tout… ». La jeune fille observa que les autres passagers se trouvaient hors distance d’écoute pour prononcer sa phrase.
    - Oui… Justement, je pense qu’on ne sait pas encore tout à ce sujet. Ce Fukase doit avoir plus d’un tour dans son sac…, compléta Alys.
    - De quoi vous parlez ? interrompit Miku qui surgit de l’ombre.
     
    « Comment elle a fait ça ? » pensa Rin. Elle ne l’avait même pas remarquée. Len prenait, quant à lui, une expression de surprise.
     
    Alys raconta donc toute l’histoire à la patronne. Ce qu’ils avaient trouvé dans l’un des livres de la bibliothèque, le sacrifice de son père, la barrière, etc. Miku écoutait tout cela bien attentivement. On pouvait la voir de temps à autres lever la tête vers le ciel, comme si elle réfléchissait à la bonne stratégie à adopter. Après quelques minutes, elle appela la Reine Luka, ainsi que Gumi à ses côtés. Une petite réunion d’urgence s’imposait.
     
    - Bon, voyons, nous devons demander l’asile à Seisui, puis tenter de reprendre le contrôle de notre pays, commença Miku. « Et puis, il y a cette histoire de barrière. Nous devrons potentiellement faire face à deux menaces simultanées. »
    - Et comment deviner les actions de Fukase ? compléta Rin.
    - Qu’est-ce que tu veux dire par là ? demanda Alys.
    - Ben, c’est un Magicien. On peut penser qu’il essayera de reprendre contact avec les siens. Dans ce cas, on pourrait avoir un sacré problème.
     
    Luka observait tous les intervenants silencieusement. Cette attitude taiseuse continuait d’ailleurs à agacer Gumi. Malgré tout le respect qu’elle avait pour le rang royal de Luka, son comportement de laisser-aller les avaient en partie tous mis dans cette situation.
     
    - Ma Reine, qu’est-ce que vous en pensez ? lança-t-elle plus ou moins poliment à Luka. « C’est vous qui le connaissez le plus… Donc c’est vous qui êtes le plus à même de deviner sa stratégie… »
     
    La souveraine observait la lieutenante. Elle ne pouvait pas contredire un tel raisonnement. Néanmoins, elle devait se rendre à l’évidence, elle ne connaissait que très peu son demi-frère.
     
    - Je ne sais pas… Il est assez imprévisible….  murmura-t-elle.
    - Est-ce qu’il pourrait faire alliance avec la Guilde des Mages ? Shirosaki intervint soudainement dans la conversation, toujours assis sur le bord du bateau.
    - Il n’a pas dû les voir depuis un moment, vu qu’il se trouvait dans notre monde, compléta Len.
    - Ça se tient… rétorqua Miku. « Mais, dans l’absolu, on pourrait faire face à deux menaces. »
     
    La patronne prit quelques instants pour réfléchir.
     
    - Nous n’avons pas le choix. Il va falloir nouer des alliances. Miku observa Luka fixement. « Ce sera à vous de jouer, ma Reine. Il va vous falloir être persuasive. »
     
    La Reine se montra quelque peu surprise par la tournure de la réunion. Son visage était tout de même marqué par une expression de détermination. Elle se devait de sauver son pays. Le destin de Kuni, voir de tout Sekai se trouvait entre ses mains et celles de ses amis.
     
    Le groupe se dispersa sur tout le bateau. Rin et Len se parlèrent encore quelques secondes.
     
    - Tu penses qu’on pourra bientôt rentrer chez nous ? interrogea le garçon.
    - Je ne sais pas… En tout cas, si on lutte contre Fukase, on devrait trouver un moyen… Il vient bien de notre monde, il doit avoir une sorte de portail ou un autre moyen pour voyager.
    - Sinon, il faut avouer que ce n’est pas si mal ici… lança Len en jetant un regard rapide vers Alys et Shirosaki. « On peut encore rester quelques temps ».
     
    Rin fixa Len dans les yeux et lui prit délicatement la main droite. Les deux jumeaux fixèrent alors l’avant du bateau, qui arrivait en vue de l’archipel Seisui.
     
    Plus loin, Luka et Miku se trouvaient encore en plein entretien. La fille aux couettes turquoise prenait désormais son rôle de conseillère très à cœur. La Reine n’avait encore jamais dû faire face à pareille crise. Comme Miku était dotée d’un caractère plus dur que celui de la souveraine, elle devait se montrer solide, et l’aider du mieux possible.
     
    - Bon, il va falloir se montrer prudent. Surtout que nous arrivons à l’improviste. Luka, Seisui est un pays ami, donc nous bénéficierions certainement d’un bon accueil. Mais profitez de cette occasion pour négocier au mieux une alliance guerrière.
    - D’accord… répondit simplement Luka.
    - Aussi, je sais que le Roi de Seisui vient de mourir. Sa fille doit bientôt prendre sa place. L’avantage, c’est qu’elle est assez jeune, on pourrait jouer là-dessus. Mais elle n’est peut-être pas du même avis que son père en ce qui concerne les alliances. Il faudra rester attentif.
    - Comment s’appelle-t-elle, cette nouvelle Reine ?
    - IA…
    ***

    3
    Propositions de projets / Re : RECHERCHE COLLABORATION POUR BD
    « Dernier message par Aleither le 23 septembre 2017, 21:57:10 »
    Bonjour ou bonsoir.
    Avant de présenter ton projet, il serait plus judicieux de te présenter toi-même. Les membres seront peut-être plus motivés à te répondre par la suite si tu ne leur est pas inconnu !

    Bonne journée / soirée !
    4
    MMD / Re : Problème MMD et MME
    « Dernier message par Nyu_MMD le 23 septembre 2017, 11:28:14 »
    Bonjour Subway,

    Le lien du 1er MMD français que j'ai téléchargé : http://vocaloid.fr/news/478/un-traduction-complte-de-mmd-en-franais

    Et le 2ème :                                                           http://ekladata.com/NqlsSbG_1r21UHfyeGSRjLTIgJ8.zip

    Pour le 2ème je n'arrivais plus à trouver le site où je l'avais trouvé, mais il me restait seulement le lien du téléchargement :)
    5
    MMD / Re : Problème MMD et MME
    « Dernier message par Subway le 23 septembre 2017, 10:18:49 »
    Bonjour à toi,

    Avant toute chose, tu dis avoir trouvé 2 versions fr D'MMD ? Pourrais-je avoir les liens ? J'ai dirigé la traduction de la version française (celle présente sur le forum) avec l'accord du créateur donc j'aimerais bien savoir si une version "supérieure" en terme de version a été traduite. Bref notre version accepte les .pmx étant donné que maintenant plus personne ne bosse en. pmd (depuis 2012 je crois). Je pense savoir de quelle version tu parles mais je ne suis pas sûre.

    Je vais me renseigner, je reviens vers toi si j'ai des infos.
    6
    Musique / Dadju - Reine (Cover débutant)
    « Dernier message par alexchant le 23 septembre 2017, 09:39:20 »
    Bonjour , est ce qu'il serait possible d'avoir votre avis sur ma cover de dadju sur reine ?
    Je prends des cours de chant et j'ai vraiment envie de m'amélioré

    Je voudrais savoir si je chante juste ou faux et si je chante en rythme ou pas ?

    Qu'en pensez vous vraiment ?

    J'ai très envie de m'amélioré car j'aime chanter

    Merci :)

    https://youtu.be/D3rVYBtwcZM
    7
    MMD / Re : Problème MMD et MME
    « Dernier message par Nyu_MMD le 22 septembre 2017, 20:02:22 »
    Bonsoir Subway,

    Désolé de répondre aussi tard, mais mes études m'y obligeait un peu :p
    Bref.

    J'ai vérifié si j'avais c / c au bonne endroit, tout était correct, j'ai même essayé de déplacer les fichiers à diverses endroits mais rien. J'ai même vérifié si il y avait des fichiers en +, mais tout paraît correct.

    Ensuite pour le fichier d3d9.dll, je ne suis pas sûre qu'un fichier n'ayant AUCUN rapport avec MME puisse fonctionner, mais il fallait bien que j'essaie. Je l'ai mis dans le dossier correspondant puis j'ai ouvert MMD.
    Je m'attendais particulièrement à cette réponse : MMD s'ouvre... mais sans MME. Résultat, le fichier n'a rien à voir avec MME. Youpi.

    J'ai omis de te prévenir que j'avais testé la version française, mais rien n'y fait.
    Du coup, j'ai recommencé à télécharger quelques versions, et miracle 1 marche avec MME (une autre version française, oui,). Mais (oui, toujours un mais :p), je ne peux mettre que des PMD en model et en + c'est vraiment une ANCIENNE version. Et c'est vraiment énervant car c'est la seule version que j'ai trouvé qui marche.
    Donc pour chercher des models "intéressants" (pour moi) en PMD, c'est déjà pas super simple, mais alors si il y en a qui me plaisent vraiment, mais malheureusement qu'il soit en PMX, et que je suis obligée de les changer en PMD chaque fois que je veux faire un MMD...

    ...Je regrette le bon vieux temps où MMD marchait normalement. lol.

    Bon, je crains que mon problème ne pourra jamais être résolu :). C'est un mystère...

    PS : Je t'ai mis la capture de MMD en Pièce jointe.
    8
    Vos UTAU / Re : Tsuki Koe
    « Dernier message par Artemisya le 20 septembre 2017, 23:24:31 »
    30/04/2017:

    Rien de nouveau par simple manque de temps. Je préviens donc que pendant le moins de juin je referai certains enregistrement, retravaillerai les oto.ini et publierai de nouvel démo.
    Je vais également faire quelques essais, voir jusq'où je peux aller avec le logiciel, si d'autre voicebank pour Tsuki peuvent être intéressante et si je suis capable de les faire.
    N'importe quel conseils me rendra heureuse. Tsuki n'est que le premier projet, mais je ne veux pas me précipité, je veux faire les chose bien :D

    Mise à jour 20/09/2017:

    Nouvel démo en vidéo :


    Petites explications: L'UTAU passera en version Beta quand j'aurai jugé que toute les syllabes actuelles ont de bon enregistrement et de bon oto.ini. Tsuki passera donc en version final dès que les dernières syllabes auront été travaillé.
    Si des personnes sont déjà intéressé par la version Alpha (qui ne me plait pas forcément encore) je veux bien créer un fichier pour vous.

    A partir de maintenant je m'engage à mettre à jour le sujet au moins une fois par mois.
    9
    Propositions de projets / RECHERCHE COLLABORATION POUR BD
    « Dernier message par Laurelianne le 19 septembre 2017, 21:06:52 »
    Bonnjouuur^^~
    Alors voilà voilà, j'ai de nombreuses idées pour un scénario de bande dessinée, j'ai réalisé les maps de l'univers, le synopsis ( à demander par mail )les charadesigns des personnages,  et je dispose également de réels paysages afin de s'en inspirer pour les décors ^^
    Cependant je ne suis pas capable de dessiner + de faire le storyboard et le scénario au fur et à mesure
    C'est pour cela que poste ce message ici, je rechercherais un dessinateur/une dessinatrice, en but de collaboration^^ je lui ferais parvenir tout ce dont il/elle a besoin bien évidemment, et pourrais même lui apporter de l'aide si nécessaire ^^
    Le mieux serait que le style de dessin se rapproche des charadesigns ( à demander par mail^^~ ), mais si vous avez un autre style à proposer, pourquoi pas ^^
    (Ps: le mien ressemble un peu à dofus,  mêlé à de la bd)
    /!\ Cette aide est bénévole ~
    C'est au départ sans but précis, mais si le rendu est pas mal, je verrais ce que je peux en faire^^ (édition, partage sur le net, créer une page pour, ou autre)
    Intéressés / demande de synopsis; dessin / questions : macadastud@gmail.com
    Merci mercii c:
    10
    MMD / Re : Problème MMD et MME
    « Dernier message par Subway le 18 septembre 2017, 21:37:44 »
    Tu les as bien c/c au bon endroit ? Sinon pour le .dll manquant, j'ai juste tapé "d3d9.dll" sur internet pour tomber sur de nombreux liens de téléchargements, comme celui-ci.

    Personellement, je n'ai eu des soucis avec Windows 10 que pour PMXE, jamais MMD ou même MME donc à part des fichiers mal placés / en trop / en moins, je ne sais pas d'où peut venir le souci.
    Pages: [1] 2 3 ... 10