• Vidéos et visuels de la comédie musicale Daughter of Evil
  • [MAJ] Des visuels de la figurine Megurine Luka Temptation vers.
  • [MAJ] Giveaway Vocaloid.fr X nanoblock®
  • Vocaloid et Vocaloid.fr s’invitent à la Japan Expo 2017
  • Hatsune Miku dans le métro de Séoul
  • Vocaloid.fr

    Nouvelles:

    N'oubliez pas qu'il est toujours possible d'acheter des T-Shirts et bandanas vocaloid.fr

     

    Auteur Sujet: Miku's Mecha Revolution  (Lu 4104 fois)

    0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

    Hors ligne Drea-k

    • Zombie
    • Global Moderator
    • Vegetable member
    • *****
    • Messages: 672
    • Karma: 169
    • Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.
    • Sexe: Homme
      • Voir le profil
    Miku's Mecha Revolution
    « le: 18 octobre 2014, 02:05:28 »




    Serons-nous invincibles ?

     
    ACTE I : Effervescence

    Partie 1 : Lecture en ligne (ailleurs que sur le forum)   Téléchargement  (docx)
    Lecture directe
    « Redis moi ça encore une fois ? » lança Lachesis après un soupir d’effort.
    Armés de lourds sac à dos, ils grimpaient tous deux avec difficulté une pente, mêlant sable et terre, au milieu d’une forêt de chênes liège et d’argousiers en fleur. Seules des aiguilles de pierre osaient percer la surface verte que formaient leurs cimes et leur rappelaient, par l’absence d’ombre, la chaleur écrasante d’un soleil au zénith.
    Il s’assit un instant sur le bord rocheux du chemin dont la nature avait depuis longtemps repris possession, puis, après avoir consulté son GPS pour la énième fois, sorti un vieux manuscrit dont les pages semblaient ne tenir ensemble que par miracle.
    « - Ceci est un manuscrit qui vient d’ancêtres tellement lointains dans ma famille, que même mon arrière-grand-père n’a jamais entendu parler d’eux. Et il raconte une légende à propos de cinquante guerriers de foudre venus du ciel, qui auraient ravagé la terre et marqué le commencement d’une nouvelle ère de liberté pour les hommes. »
    Il arracha avec douleur son sac à la gravité terrestre pour le remettre sur son épaule et se remit en route en continuant entre deux souffles :
    « Et dans ce manuscrit, il est dit que les anges descendaient d’un endroit qui porte un nom incompréhensible, mais qui est représenté par ce symbole. »
    Il décolla avec une facilité inquiétante une des pages du manuscrit pour montrer par-dessus son épaule ce qui ressemblait, pour Lachesis, à un vague gribouillis circulaire.
    « - Jusque-là d’accord, mais qu’est-ce qu’on fait à 4h de voiture et une demi-journée de marche de toute civilisation en plein milieu du sud-est de la France ? Ta famille n’est pas originaire du Vietnam à la base ? »
    Ils arrivèrent enfin à un plateau rocheux qui soulagea leurs genoux et leur permis de reprendre leur souffle.
    « - Justement, cette histoire n’est reliée à aucune autre légende ou mythe, voire récit local - et j’ai cherché partout, tu peux me croire – et pourtant, cette traduction d’une traduction de je ne sais quelle autre traduction de ce qui semble être un compte vietnamien, montre un signe que je suis persuadé d’avoir déjà vu lorsque j’étais venu faire une randonnée ici avec mes parents. »
    Elle lança un regard mêlant scepticisme, incompréhension, pitié et même un soupçon de haine vers Kayseur.
    « - D’accord. »
    Il admirait avec enthousiasme la vue que lui offrait la hauteur du plateau rocheux en ignorant admirablement toutes les ondes négatives que lui envoyait Lachesis.
    « Tu te rends compte que c’est complètement fumeux ton truc, au moins ? » Demanda t-elle avec le brin d’appréhension qui accompagnait l’idée qu’il puisse répondre « non ».
    « - Oui. » répondit-il sans rompre le sourire exalté qu’il arborait. « Mais j’ai plutôt bonne mémoire, et puis, au pire… C’est une belle randonnée ! »
    « - D’accord. Enfin tu sais que je ne suis pas particulièrement amatrice de marche extrême… »
    « - Allons ! Une marche en pleine nature, du bon air frais, c’est quelque chose qu’on veut partager entre amis ! J’ai donc de suite pensé à toi ! »
    Elle regarda le ciel avec la lueur d’espoir dans ses yeux de voir apparaître un ange qui la ramènerait chez elle.
    « Et puis Estrelia n’était pas disponible… »

    Ils arrivèrent sur les coups de quatre heures à une petite clairière en aval d’une haute paroi rocheuse dont le sommet était masqué par la ramure d’anciens et massifs chênes. Suite à une exclamation victorieuse de Kayseur, ils déposèrent leurs sacs et Lachesis put enfin s’allonger et savourer la fraîcheur de la terre. Elle marqua son contentement d’un râle sonore de soulagement.
    Kayseur quant à lui sautilla joyeusement vers la paroi rocheuse, sous le regard lourd de reproches de sa camarade, et entreprit d’inspecter la paroi rocheuse dans son intégralité.
    « - Dis-moi, Kayseur, je n’ai pas vraiment eut l’impression qu’on suivait un chemin pour arriver jusque-là, comment t’es arrivé ici la première fois ? » demanda t-elle en grignotant des fruits secs.
    Concentré sur ses recherches, il ne marmonna qu’une réponse sans vraiment se retourner vers elle, et parmi cette tentative de communication elle parvint à décrypter « fan d’escalade », « aventure » et « perdu », ce qui acheva de la désespérer.
    « Et comment t’as pu retrouver cet endroit ? » Demanda t-elle tout de même, puisqu’après tout elle n’avait rien d’autre à faire.
    « Carnet de voyage » et « coordonnées » émergèrent cette fois, avant qu’un cri de triomphe ne coupe cette enrichissante conversation.
    Elle s’arracha, non sans regrets, à la douceur de la terre pour s’approcher de la découverte, et pu admirer le fameux symbole (une fois quelques lichens dégagés) qui semblait s’extraire du pan rocheux sur un demi centimètre.
    « Bon ok, je veux bien admettre que c’est le même symbole… » Lâcha t-elle, un poil intriguée.
    « - C’est étrange… Le lichen ne semble pas avoir attaqué la pierre… » Murmura Kayseur.
    Il regarda fixement le signe pendant ce qui sembla être une éternité à Lachesis. Puis, devant le mutisme de son camarade, elle pencha légèrement la tête et finit par demander :
    « - Et maintenant ? »
    Il leva alors la tête, puis regarda la paroi rocheuse comme s’il venait d’avoir une illumination.
    « - Mellon »
    Un silence plutôt lourd succéda à ce moment de divine inspiration. Puis, il se tourna lentement avec les yeux désolés d’un enfant qui vient de faire une bêtise avant que sa bouche ne s’étende en un sourire plein d’innocence, qui se transforma en rire devant le visage déconfit de Lachesis.
    Celle-ci ne savait même plus quelle émotion ressentir, à mi-chemin entre le désespoir et la désolation, elle n’arrivait même pas à être en colère. Elle s’assit juste « là » en souhaitant ne jamais avoir à se relever. L’hilarité de Kayseur ne s’arrêta que quelques minutes plus tard, dans un bredouillement incohérent d’excuses. Constatant le regard perdu dans le vide de son amie, il décida de percer le secret de la paroi.
    Plusieurs dizaines de minutes plus tard, Lachesis émergea de ses sombres pensées et daigna lancer un regard triste vers Kayseur qui était assis en face de la paroi, croisant les mains, signe d’une intense phase de réflexion.
    « - Tu as essayé d’appuyer sur le symbole ? » Lança t-elle pour faire semblant de s’intéresser.
    « - Ouais… » Grommela t-il sans détourner son regard.
    Était-ce la colère accumulée, ou bien une soudaine pulsion meurtrière qui força Lachesis à se défouler les nerfs sur quelque chose ? Toujours est-il qu’elle se leva, examina la paroi un bref instant, juste assez longtemps pour ne pas se questionner sur les éventuelles douleurs que causerait un affrontement avec celle-ci, et assena un violent coup de pied sur le petit symbole rocheux.
    Comme si le poids de toute la haine de Lachesis avait été une trop lourde charge à porter, la paroi rocheuse se fendit en deux dans un grand craquement sonore, sous la mine médusée des deux amis.
    Trois fentes verticales, nettes comme si elles avaient été découpées au laser s’étaient ouvertes sur trois mètres de haut. Une autre fente horizontale extrêmement fine marquait le sommet de ce qui semblait être une porte à double battant.
    « - Ok, c’est juste n’importe quoi. » lâcha finalement Lachesis après une bonne minute de silence.
    Mais Kayseur sortit de son apathie et couru chercher son sac d’où il tira une petite lampe torche. Il jeta un coup d’œil à l’intérieur avec un air sérieux que Lachesis ne lui connaissait pas.
    « - Je vais être honnête, je ne pensais pas que c’était quelque chose d’aussi sérieux. » confessa t-il.
    Ignorant les pulsions meurtrières qui lui chatouillaient les mains, Lachesis prit la petite lampe pour regarder à travers la fente.
    « - Aide-moi. » Dit-elle alors soudainement.
    Insérant ses doigts dans la fente, elle poussa le pan rocheux de toutes ses forces, imitée immédiatement par Kayseur. Non sans montrer quelque résistance, la porte s’ouvrit dans un crissement de roche feutré, dévoilant un immense escalier plongeant dans les ténèbres. L’excitation, la curiosité, mais aussi la peur prirent Lachesis au ventre. Car l’obscurité et la poussière qui s’accumulait en ces lieux ne l’inspiraient guère. D’autant plus que cet immense escalier qui venait de nulle part et débouchait sur rien lui criait que ce n’était pas un endroit où il fallait s’aventurer.
    Mais sa curiosité ne lui permettait pas de repartir. Le visage de Kayseur était blême, mais dans ses yeux elle distingua la même lueur d’excitation qui l’habitait. D’un seul regard ils se mirent d’accord. Ils prirent leurs affaires et s’enfoncèrent dans les profondeurs de la montagne.
    Ils descendirent les marches pendant des heures, contemplant l’architecture parfaite de l’escalier, qui semblait avoir été taillé d’un seul bloc. Plusieurs fois l’idée de rebrousser chemin leur vint à l’esprit, mais lorsqu’ils faillirent succomber à la tentation, une vibration sourde traversa l’atmosphère, comme si un objet massif s’était écrasé plus haut dans l’escalier. Ils n’eurent pas besoin de remonter pour réaliser que la porte s’était fermée derrière eux, laissant se succéder au courant d’air la lourdeur de l’espace clos dans lequel ils évoluaient. Sans céder à la panique ils continuèrent sans dire mot, descendant de plus en plus profondément dans les entrailles de la terre.
    Ils débouchèrent sur une gigantesque alcôve, face à laquelle ils donnaient l’impression de n’être que des fourmis. La salle circulaire s’étendait sur une centaine de mètres de diamètre. S’articulant, aussi étrange que cela puisse paraître si profond sous la terre, autour d’un puits de lumière central qui parvenait à peine à éclairer l’endroit. Quatre silhouettes géantes, hautes de plus d’une vingtaine de mètres, flanquaient les entrées de ce qu’ils pouvaient distinguer comme étant deux autres alcôves plus petites en superficie. Et en face d’eux, une ouverture presque aussi haute que la salle et large d’une cinquantaine de mètres s’ouvrait comme un trou béant donnant sur le néant.
    Ecrasés par l’immensité des lieux, ils ne purent articuler un mot. Ils s’approchèrent d’une des silhouettes géantes et caressèrent le tissu plastifié qui les recouvraient, comme pour s’assurer qu’elles existaient réellement. S’arrêtant devant un de ces géants, ils se regardèrent. D’un hochement de tête, ils s’accordèrent et prirent à deux mains la bâche, la tirant d’un geste sec et violent, soulevant un nuage de poussière qui les aveugla et les fit tousser pendant deux bonnes minutes. La poussière retomba peu à peu, dévoilant le monstre métallique, gigantesque et immobile, qui semblait les toiser de sa hauteur colossale. Lachesis ne put que laisser tomber sa mâchoire devant le terrifiant colosse qu’elle avait devant les yeux.
    « - Mon dieu mais c’est… »
    « - Une Miku blindée de 25m, armée jusqu’aux dents, oui. » l’interrompit Kayseur.
    Elle plissa les yeux et se tourna lentement vers Kayseur en affichant une grimace d’incompréhension.
    « - J’ai toujours rêvé de dire ça… » Avoua t-il.
     
    Partie 2 : Lecture en ligne (ailleurs que sur le forum)   Téléchargement  (docx)
    Partie 3 : Lecture en ligne   Téléchargement (docx)
    Partie 4 : Lecture en ligne   Téléchargement (docx)
    Partie 5 : Lecture en ligne    Téléchargement

    ACTE II : Questions
    Partie 1 : Lecture en ligne   Téléchargement
    Lecture directe
    « - Tu plaisantes ? »  Demanda gravement Estrelia.
    Mais Kayseur garda le silence alors que les visages de ses amis passaient de la surprise à l’inquiétude. La conversation n’avait pas tourné de la façon qu’il espérait, mais il ne devait pas céder à la panique, garder son calme était primordial. Il réfléchit à toute vitesse pour trouver les bons mots, laissant mariner ses camarades. Il devait être incisif et implacable.
    « - Il y a cinq ans… » S’appliqua-t-il à articuler. « Nous avons perdu plus qu’une partie de notre liberté. Nous avons perdu des amis, des parents ; et avec cette tragédie, nous avons perdu une partie de notre identité. Vous étiez là avec moi ! Marchant contre cette loi qui nous opprimerait. Criant d’une même voix. Vous étiez là quand les balles ont plu sur nous. Vous vous êtes battus avec moi pour votre vie. Vous avez pleuré avec moi lorsque cela s’est terminé et que nous avons perdu. »
    « - Alors comment oses-tu ? » S’emporta Drea-k en serrant les dents. « Comment oses-tu vouloir mettre en danger tout le monde une nouvelle fois ? Toutes ces morts ne t’ont-elles pas suffit ? »
    Estrelia le calma en posant une main sur son épaule, mais il se dégagea doucement.
    « Ricou… Drak-pa, et même… » Les mots s’étranglèrent dans la gorge de Drea-k. « Tant sont déjà morts… Et tu nous proposes d’entrer en guerre contre le CAM ? Contre les armées du monde entier ?! »
    « - Je ne laisserai pas leur mort vaine. » Lâcha durement Kayseur. « Nous… »
    « - Ne me sors pas ces conneries ! » l’interrompit Drea-k. « Ils sont morts pour que nous puissions vivre… »
    « - Ils sont morts parce que nous étions mal armés ! » Cria Kayseur. « Aujourd’hui nous avons une chance de changer les choses ! Nous avons les armes pour nous battre ! Mais as-tu oublié le goût de la liberté ? Leur as-tu pardonné, pour ainsi abandonner le seul espoir de retrouver un monde meilleur ? »
    « - Ouvre les yeux ! En quoi le monde tel qu’il était avant était-il meilleur ? Tout ça, c’était une façade, on t’espionnait déjà, on n’était pas plus libre que maintenant, juste asservis par d’autres moyens ! »
    « - Censurer internet et empêcher les gens de s’y réunir, c’est une dictature ! »
    « - Et tu proposes de la renverser à nous sept ? »
    « - Assez ! » S’interposa Chiby. « Kayseur, si tu nous proposes ça, c’est que tu as un plan non ? »
    Enfin ! Kayseur remercia intérieurement Chiby de l’emmener enfin sur un terrain favorable. Il reprit son calme en fermant les yeux et expira longuement.
    « - Oui. » Lâcha-t-il finalement, regagnant un silence religieux dans l’assemblée que même Drea-k, intrigué, respecta. « Pour être honnête, je n’ai jamais abandonné l’idée de prendre notre revanche sur le CAM. C’est pourquoi je préparais une contre-attaque bien avant que nous ne découvrions cet endroit. »
    « - Une contre-attaque ? » Le questionna Estrelia.
    « - Oui. Avec plusieurs « amis » hackeurs, on a essayé de briser le pare-feu du CAM et on a découvert que les parties censurées d’internet existent toujours sur les serveurs mais sont juste inaccessibles. Autrement dit, il est possible de rouvrir l’accès à ces parties. »
    « - Et qu’est-ce que ça changerait ? N'auront-ils pas juste à recensurer ces parties avec un pare-feu plus fort, ou au pire à les supprimer ? » S’enquit Lachesis.
    « - Justement. Nous avons créé un virus qui, une fois introduit dans les serveurs, créerait une brèche au sein même d’internet par laquelle on pourrait faire transiter toutes les données et les copier sur tout système en réseau. Le virus se copierait ensuite lui-même sur ces systèmes et créerait des passerelles entre ceux-ci, rendant l’échange constamment mobile. Bien sûr, il suffirait pour le rendre inefficace de renforcer les pare-feu avec une mise à jour qui leur permettrait de reconnaître ce virus, mais on a inséré un algorithme variable, ce qui serait déjà difficile à contourner. Et le temps que le CAM mette à jour ou trouve une parade contre le virus, on aurait déjà pu le faire évoluer depuis nos propres ordinateurs et le rendre insaisissable. » Expliqua Kayseur.
    « - J’ai pas forcement tout compris, mais… On a vraiment besoin de ce qu’il y a ici pour faire ça ? » Demanda SP en cherchant des yeux d’autres esprits aussi perdus dans l’explication que lui.
    « - Eh bien, techniquement, non. Toutefois, pour pouvoir appliquer ce virus, on ne peut pas passer par les réseaux classiques. Il faut pénétrer le réseau depuis la source. Et il y actuellement trois sources qu’on considère comme primordiales, c’est-à-dire qu’il faut contaminer pour que le virus marche. Et ces sources sont situées à Hong-Kong, Chicago et Orange. Et le problème, c’est qu’il faudrait les contaminer en même temps. Avec des équipes bien rodées ce serait techniquement possible mais quand même compliqué, cependant avec une diversion créée par ses jolies machines dans la grande salle là-bas, ce serait sacrément plus jouable.»
    « - C’est bien beau mais comment on fait pour faire sortir et traverser la moitié de la planète à ces machines ? Tu ne comptes quand même pas affronter toutes les armées sur le chemin ? » Lança Drea-k d’un air morne.
    Kayseur fit une grimace de gêne. C’était effectivement un des points noirs de son plan : Ils ignoraient tous des capacités de déplacement et de combat des Jaëgers et la seule certitude qu’ils puissent vraiment combattre, venait d’une espèce de transe artificielle déclenchée par le système de la base.
    « - A ce sujet-là, Compagnon… » Intervint Miku. « Il vous suffirait juste d’utiliser la rampe de lancement et les réacteurs des Commandeurs, ou Jaëger comme vous les appelez. »
    « - Une rampe de lancement ? » S’étonna Kayseur.
    « - Hey j’ai posé la question tout à l’heure mais on m’a ignoré ! » S’indigna Midhryl.
    « - En effet, » continua Miku, sans se soucier des jérémiades de Midhryl, « avec l’utilisation de la rampe et des capacités de navigation des Commandeurs, vous pouvez atteindre une vitesse de 3672km/h environ si je convertis mes données en votre unité de mesure. »
    « - Mach 3 ?! » S’interloqua Chiby.
    « - Si j’en crois les connaissances empruntées à Compagnon Kayseur, cela vous permettrai de rejoindre les environs d’Hong-Kong en approximativement trois heures et demi. » Ajouta Miku.
    « - C’est pas mal, même si ça attirera forcement grandement l’attention... Quelles sont les capacités défensives des Jaëgers en vol ? » S’enquit Kayseur.
    « - Les Commandeurs sont équipés de systèmes de leurres, déployables à haute vitesse. L’armement en revanche sera limité. »
    « - Il existe vraiment quelque chose qui puisse suivre une telle vitesse dans l’armement militaire actuelle. » Demanda SP.
    « - Il y a bien quelques chasseurs qui en sont capable, il me semble, oui. » Répondit Drea-k.
    « - S’il m’était possible d’accéder à une banque de données sur votre civilisation, je pourrais analyser les données et préparer des plans de vol et de parade aux différents types d’armement répertoriés. » Dit Miku.
    Lachesis regarda son téléphone pensivement.
    « - Avec la 4G ça pourrait le faire ? Enfin on ne reçoit pas ici, mais… » Lança-t-elle à tout hasard.
    Sans un bruit, une petite partie rectangulaire du bloc de métal au centre de la pièce s’affaissa juste devant ses yeux. Les dimensions coïncidant exactement à celle de son Android elle comprit immédiatement les raisons de cette soudaine modification. Elle déposa avec une certaine appréhension son portable dans le trou qui se referma immédiatement sitôt qu’elle eut enlevé sa main.
    « - Je le reverrai au moins ? » Risqua-t-elle sans grande confiance.
    « - Après l’avoir démonté, analysé et remonté dans son intégralité, je vous le restituerai, bien sûr, Compagnon. » Répondit Miku sans parvenir à convaincre Lachesis que son bien n’était pas perdu à tout jamais.
    « - Avec la rampe de lancement, l’aller sera peut être simple, mais le retour ? » S’interrogea soudain Chiby.
    « - Pour cela aucune crainte Compagnon. Les réacteurs des Commandeurs sont conçus pour les faire décoller. Toutefois, vous ne pourrez atteindre la vitesse maximale qu’au bout de quatre minutes et vingt-deux secondes contre quarante-cinq secondes avec la rampe de lancement. » Lui répondit Miku.
    Les sept amis se regardèrent en silence, digérant les récentes informations avec une certaine pointe d’inquiétude. Comme s’ils réalisaient soudainement quelle atmosphère surréaliste les enveloppait. Kayseur pouvait sentir que ses camarades étaient complètement dépassés par les évènements, il faudrait sans doute un certain temps pour que l’effervescence retombe et que la réalité frappent leurs esprits.
    Les mains de Kayseur tremblaient. Était-ce d’excitation, ou parce que les attentes qu’il avait concernant les Jaëgers semblaient bien au-delà de ce qu’il imaginait ? Leurs possibilités et leur champ d’action s’étaient élargies à une vitesse bien trop extravagante pour qu’ils puissent considérer ça comme étant réel. Plus encore, leur plan ne semblait pas irréalisable.
    Il leva les yeux vers le plafond et se remit lui-même en question : N’étais-ce pas lui le plus dépassé par les évènements ? Ses ambitions se révélaient soudainement réalisables et il se demanda s’il avait les épaules pour les assumer. Trop de questions, et des réponses surréalistes qui pleuvaient. Ne nageait-il pas finalement en plein rêve ?
    « - Bien, » Lâcha finalement Drea-k avec un sourire, interrompant au point critique la sombre décente mentale de Kayseur vers la panique. « Je sais pas vous mais j’ai besoin de me changer les idées, et si on mangeait ? »
    Ils regardèrent machinalement vers Kayseur, comme pour obtenir l’autorisation du second parti pour se relâcher.
    « - Tu as raison. » Sourit celui-ci en retrouvant son état normal. « En plus il parait qu’Estrelia a fait des super quiches. »
    Partie 2 : Lecture en ligne   Téléchargement
    Lecture Directe
    Estrelia se réveilla tard, ayant veillé une bonne partie de la nuit en tentant d’apprendre, par l’enseignement de Drea-k et SP, les rudiments de la belotte et de ses variantes. Au fur et à mesure qu’elle émergeait, l’obscurité de la pièce se dissipa, chassée par une lumière tamisée qu’émettaient certaines dalles du plafond qui, au plus profond de la nuit, ne se distinguaient pourtant aucunement des autres. Cet éclairage « automatique », la rendit quelque peu mal à l’aise, comme si elle était épiée. Elle n’osa toutefois pas confirmer ses doutes en interpellant la conscience artificielle qui l’observait. Elle s’habilla en tachant d’ignorer ce sentiment incommodant et se rendit dans le grand hall central où Chiby, Kayseur et Midhryl s’activaient autours d’un des Jaëgers, sous le regard curieux de Drea-k, qui s’était installé près du mur à une vingtaine de mètres plus loin.
    Elle se dirigea machinalement vers ce dernier, à la fois pour s’enquérir du projet visiblement passionnant des trois autres et aussi pour profiter de l’épais matelas gonflable sur lequel il s’était avachi.
    « - Qu’est-ce qu’ils trafiquent ? » demanda-t-elle en se laissant tomber lourdement sur le matelas, manquant de projeter Drea-k hors de celui-ci.
    « - Ils discutent avec Miku, si j’ai bien compris. Ils veulent faire les premiers tests avec les Jaëgers. » Répondit-il en râlant à moitié.
    « - On n’entend pas Miku d’ici, c’est étrange non ? »
    « - C’est parce qu’elle ne s’adresse pas à nous, apparemment elle parle dans nos têtes. Je parie qu’on le doit à l’espèce de fouille cérébrale d’hier. »
    Estrelia frissonna. La sensation que lui avait provoquée l’étrange machine la hantait toujours. D’une manière générale, elle détestait perdre conscience, alors qu’on en profite pour insérer des images dans son crâne rendait l’idée encore plus exécrable.
    « - En parlant de ça, tu ne m’as pas dit ce que tu as vu. » Lui reprocha Estrelia.
    « - On a tous vu la même chose non ? » Rétorqua-t-il.
    Estrelia pu voir son regard s’assombrir lorsqu’un éclat de joie venant des trois autres compères leur parvint.
    « - Des robots géants et des explosions, on nage en plein film de SF là… » Marmonna-t-il.
    « - Tu es toujours réticent à l’idée de se battre ? » Lui demanda-t-elle.
    A ces mots, Drea-k se retourna vers elle en affichant un regard à mi-chemin entre le désespoir et la surprise. Ou alors était-ce de la tristesse qu’elle y voyait ?
    « - Tu n’envisages pas de les suivre, dis-moi ? » Lâcha-t-il comme si elle s’apprêtait à le trahir.
    Elle ne put soutenir son regard. Elle détourna les yeux vers les trois autres hommes qui analysaient l’un des géants sous toutes ses coutures et avec une grande excitation. Elle comprenait les sentiments de Drea-k. Ses raisons étaient justes, après tout, elle se doutait bien que même armés de géants de fer ils ne pourraient pas venir à bout d’un ennemi aussi grand que la terre toute entière. Mais au fond de son cœur, elle partageait la même excitation que Midhryl et Chiby, qui jubilaient devant elle. Elle avait l’impression de faire partie de quelque chose de grand, de se laisser porter par une vague qui pourrait bien être capable de tout raser sur son passage.
    Drea-k s’affala sur le lit en poussant un énorme gémissement.
    « - Pourquoi suis-je le seul à garder les pieds sur terre ? » Se lamenta-t-il.
    « - Arrête un peu de pleurnicher, veille tranche. T’es tout aussi excité que ces trois-là au fond, pas vrai ? » Lança SP avec un grand sourire, en entrant dans salle.
    Tout décoiffé, signe d’un réveil aussi dur que le sol sur lequel il avait tenté de dormir, il salua d’un grand geste Kayseur, Midhryl et Chiby qui l’ignorèrent royalement. Laissant retomber mollement son bras, mais sans sembler autrement affecté par cette indifférence, il rejoignit les deux autres et s’affala contre le mur dans un grognement. Puis, il tourna légèrement la tête vers Drea-k avec un air de reproche.
    « - Hey, fais pas semblant de pas m’avoir entendu, salaud ! » Lui lança t-il.
    « - Evidemment que tout ça m’intéresse, ‘foiré. » S’irrita Drea-k. « Et si ça ne concernait que moi, peut-être bien que je serais en train de sauter partout. Mais là c’est mes amis qui parlent de se mettre en danger aussi légèrement que s’ils allaient faire une randonnée ! »
    SP se redressa un peu et passa un bras au-dessus des épaules de Drea-k.
    « - Tout le monde comprend ça, tu sais…  Moi plus que les autres, je suis ton raisonnement et j’ai pas plus envie que ça de me mettre en danger. Mais au moins pour quelques jours, laisse les rêver, profites ! Au mieux tout le monde réalisera qu’ils ont tous trop à perdre pour risquer leur vie, au pire tu te laisseras enivrer par la testostérone et tu voudras te battre avec eux. Ne te bile pas, tu réfléchis trop et tu penses au pire. »
    « - De quel côté tu es, exactement ? » Lâcha Estrelia en admirant avec quelle facilité SP avait pu calmer Drea-k, sans toutefois se mouiller dans le conflit.
    SP ne lui offrit en guise de réponse, qu’un énigmatique sourire dont il avait le secret.
    « - Hola… Je savais qu’il y avait quelque chose entre vous mais ça devient plutôt sérieux là ! » Lança soudainement Lachesis d’un air taquin.
    « - Ne le dis pas à Umi. » Répondit SP en clignant de l’œil.
    « - Où tu étais passée ? » Soupira Drea-k. « J’ai cru que j’allais mourir d’ennui quand tu m’as abandonné à ces trois-là tout à l’heure. »
    « - Eh bien, tu pleures beaucoup en ce moment dis-donc… Je suis remontée à la surface prendre un peu l’air. Mais il pleut, alors je suis revenue assez vite... Tu vas pas m’en vouloir, hein ? » Le taquina-t-elle en lui poussant légèrement le tibia du pied.
    « - Alors ce n’est définitivement pas la lumière du soleil qui vient du puits… » Constata SP.
    « - Oh, c’est vrai que depuis que Miku a rallumé les lumières je ne m’en suis plus souciée… Tiens d’ailleurs Miku, tu pourrais nous dire ce qu’on voit à travers le puit ? » Demanda Lachesis.
    « - J’ai bien peur de ne pas pouvoir vous répondre, ce qui se trouve au-delà du puits ne relève pas de ma juridiction, je n’en ai pas les détails. Mais je peux vous dire que c’est de l’étage supérieur que je reçois l’eau qui alimente les douches que vous avez réclamées. » Répondit Miku.
    « - En parlant de ça, si elles pouvaient être chaudes, ce serait génial. » Râla encore Drea-k.
    « - Je vais essayer de trouver une solution. » Lui répondit-elle.
    Lachesis regarda le plafond avec gravité, il y aurait aussi un étage, songea-t-elle. Elle nota soudain l’air renfrogné d’Estrelia qui s’était recroquevillée sur le matelas.
    « - Ca va Estrelia ? »
    « - Elle nous écoute constamment, n’est-ce pas ? » S’effraya-t-elle en faisant allusion à la conscience artificielle.
    « - En effet, j’écoute et observe tout ce qui se déroule au sein de la station, j’éprouve d’ailleurs un grand intérêt pour les préoccupations du Compagnon Drea-k. » Répondit immédiatement la voix de Miku en résonant dans leurs crânes, faisant gémir Estrelia qui se roula en boule sur le matelas, détestant être épiée.
    « - Même Miku se fout de ma gueule, maintenant… » Déplora Drea-k.

    ***

    Midhryl tremblait d’excitation, le moment était enfin venu de voir ce qu’avaient ces Jaëgers dans le ventre. Depuis maintenant près d’une demi-heure, il tournait autour d’un de ces géants de métal, inspectant chacune de ses courbures. Il ne voyait aucune imperfection dans ces colosses, toutes leurs lignes s’alliaient harmonieusement entre elles dans un gigantisme indécent. Il avait beau être minuscule face à eux, il n’éprouvait aucune crainte, il était fasciné. C’était plus qu’un simple rêve de gosse qu’il avait devant les yeux, c’était comme si tout le plus beau fruit de l’imagination mécanique était apparu dans sa vie, l’un des nombreux mythes de l’imagination collective humaine qui avait pris forme. Et avec l’entrée de ces géants, c’était comme si la réalité brisait ses chaînes, il n’avait plus de doutes quant à l’existence de tout ce qu’il avait imaginé au moins une fois dans sa vie. Toutes ces choses devaient être là, quelque part dans ce vaste univers, et ces colosses n’étaient qu’un premier pas vers elles.
    De tous les hommes sur terre, il devait être un des premiers à pouvoir les voir, à pouvoir les toucher, sans doute même, serait-il un des premiers à les faire se mouvoir et combattre. Depuis qu’il était ici, il avait tenté de cacher son excitation, les autres ne partageant pas tout à fait les mêmes sentiments. Chiby avait cette lueur dans ses yeux qui trahissait son impatience, mais rien comparé aux frémissements qui faisaient vibrer l’âme de Midhryl. Il devait les piloter. Oui. S’il était venu au monde, ce devait être pour cela.
    Midhryl se tourna vers Chiby et Kayseur, qu’il avait jusqu’à présent fait semblant d’écouter alors qu’ils conversaient avec Miku sur la manière de piloter ces engins. Il leur offrit un regard plein de détermination, de passion. Ses yeux s’embrasaient sous la fougue qui l’habitait. Il se tint bien droit. Plus résolu que jamais, des frissons parcouraient son échine. Il puisa du fond de sa gorge sa voix la plus assurée et la grave possible, et leur dit d’un ton plein de confidence qui n’appelait aucune opposition :
    « Je vais le faire. »
    Kayseur et Chiby se regardèrent, à la fois admiratif et intrigués par cette assurance.
    « - Tu… ne réponds pas vraiment à la question qu’on t’a posé. » Lâcha timidement Chiby.
    « - Je vais le faire. » Répéta Midhryl avec encore plus de conviction.
    « - Tu nous écoute au moins ? » Demanda Chiby de plus en plus inquiet.
    « - Ok, on a perdu Midhryl. » Constata Kayseur d’un ton fataliste.
    « - Je crois que ce qu’essaye de souligner Compagnon Midhryl, est qu’il est temps pour vous de démarrer les expérience de pilotage. » Tenta Miku.
    « - Mais on ne sait encore rien… » Déplora Chiby.
    « - Oh ! Ça y’est ? Vous vous êtes enfin décidés ? » Lança la voix lointaine de Lachesis.
    Quatre sourires moqueurs accompagnèrent cette réplique, achevant d’irriter Kayseur et le pressant de céder aux attentes de Midhryl, au mépris de la prudence.
    « - Bah après tout, on en apprendra beaucoup plus vite comme ça… » Lâcha Kayseur sur un ton anormalement neutre.
    « - Attends on est même pas sûr que ça ne va pas le tuer ! » S’opposa Chiby.
    « - Normalement, sa vie ne sera pas en danger, Compagnon. » Intervint Miku.
    « - Normalement ?! » S’indigna Chiby devant si peu d’assurance.
    « - Je vais le faire. » Répéta encore une fois Midhryl comme s’il avait perdu totalement l’esprit.
    « - Merveilleux. » Dit Kayseur cyniquement.
    « - Avant cela, Compagnon, il y a quelque chose dont vous devrez vous équiper. Vous me voyez désolée de vous imposer cette contrainte, mais hélas, cela est nécessaire. » Révéla soudainement Miku.
    « - «Équiper» ? » S’intéressa soudainement Midhryl en retrouvant un semblant d’intelligence.
    Une dalle de pierre, de deux mètres de long pour un bon mètre de large, s’affaissa soudainement devant les pieds des trois Compagnons, puis, après avoir glissée sur le côté, un bloc de métal lui succéda en s’élevant au-dessus du sol, dans une lenteur presque solennelle.
    Fixant son regard sur la tenue, pliée à la perfection, qui reposait sur le sommet du bloc de métal, Midhryl lâcha avec appréhension :
    « - Je vais devoir… mettre ça ? »

    Partie 3 : Lecture en ligne   Téléchargement
    Lecture Directe
    « - C’est un peu moulant, non ? » Dit Chiby en se mordant la lèvre pour se retenir de rire.
    Dans son dos, SP et Drea-k riaient à en s’en faire mal aux côtes tandis qu’Estrelia et Lachesis se cachaient le visage pour ne pas laisser transparaître leur hilarité. Seul Kayseur réussissait à garder un visage parfaitement inexpressif devant cette vision d’un Midhryl, vêtu de sa nouvelle combinaison qui épousait chaque partie de son corps, faisant de l’élégance un accessoire inutile.
    « - Il se peut que la combinaison ne soit pas adaptée à toutes les morphologies, j’essayerai de retravailler ce point si elle vous semble inconfortable. » S’excusa Miku.
    « - Il y aura peut-être quelques problèmes d’ordre esthétique… » Gémit Lachesis à court de souffle. « Mais je pourrais peut-être aider. »
    « - Je vous en suis reconnaissante, Compagnon. »
    Midhryl ignora toutes les remarques comme si elles n’avaient été qu’une petite brise effleurant son visage. Il se sentait fabuleux dans cette combinaison. La texture était très agréable au toucher, plus douce que la soie, et pourtant elle avait cette allure de polymère et une élasticité remarquable. C’était comme entrer dans une seconde peau, qui serait peut-être même plus confortable que la première. Mais ce n’était pas vers la combinaison qu’allaient ses pensées. C’était vers le destin qui l’attendait.
    Il s’approcha lentement du Jaëger et fit face au colosse. La tête haute, le torse bombé et le dos bien droit, il admira une nouvelle fois la sublime machine alors que l’appréhension lui saisissait les membres.
    « - Êtes-vous prêt, Compagnon ? » Le surprit soudain la voix de Miku en résonnant dans son crâne.
    « - Oui. Mais… Qu’est-ce que je dois faire ? » Réalisa-t-il soudain.
    « - Ne bougez pas. »
    Le sol trembla sous ses pieds, il faillit avoir un mouvement de recul mais les mots de Miku prirent soudainement sens dans son esprit et il se calma. La dalle de pierre sur laquelle il se tenait trembla de plus en plus, puis finalement s’éleva petit à petit. Il lança un petit regard inquiet vers ses camarades qui gardaient un silence religieux alors que leur camarade s’élevait dans les airs, poussé par un pilier de pierre et de métal.
    Son cœur battait la chamade, projetant si fort le sang dans ses veines qu’il bourdonnait à ses oreilles. Le sol s’écartait de plus en plus, il était déjà à cinq mètres de hauteur et sa tête arrivait à peine au niveau des genoux du colosse dont il pouvait enfin admirer de plus près l’intégralité de l’armure. Au fur et à mesure qu’il montait, le colosse semblait de plus en plus brillant, le laissant sans voix. Les plaques de couleur chrome qui habillaient la machine étaient lisses et immaculées. Peu importe le temps qu’elles avaient passé sous leur long manteau de tissu, elles brillaient comme si elles avaient été forgées hier.
    Le pilier se stoppa lorsqu’il atteint la plaque pectorale du géant. A plus d’une dizaine de mètre de hauteur, sur une si petite plateforme, il dut inspirer et expirer très profondément pour calmer la peur qui lui serrait l’estomac. Soudain, un claquement sourd résonna dans toute la salle et la grande plaque qui recouvrait le torse du colosse s’avança de quelques centimètres.
    Pendant deux interminables secondes, le colosse sembla le regarder, le juger. Transis par l’excitation et la peur, Midhryl ne sut esquisser le moindre geste. Finalement, la plaque s’abaissa, comme un pont-levis, et s’arrêta sur un plan parfaitement parallèle et continu au sommet du piler comme s’ils n’avaient fait qu’un depuis le début.
    Devant les yeux de Midhryl, les entrailles noires s’agitaient silencieusement. Magnifique agencement de tuyaux, de tubes de pistons et de structures géométriques complexes mais jamais disgracieuses, elles semblaient frémir d’excitation après être sorties de leur long sommeil. Et au milieu de cette jungle de métal, un creux circulaire, renfermant une infinité de petits bras métalliques qui remuaient dans tous les sens en mouvements saccadés. A la fois effrayé et admiratif devant ce spectacle, Midhryl posa maladroitement un pied sur le pont de métal qui venait de se créer.
    Soudainement, la myriade de bras métalliques se figea puis se rétracta doucement pour former une espèce de siège qui épousait parfaitement la silhouette de Midhryl. De plus en plus admiratif, mais de moins en moins rassuré, il posa un pied devant l’autre et s’approcha. Il fixa un long moment le siège avant de se décider à l’essayer. Il se retourna alors et, inspirant profondément une dernière fois, s’assit.
    La plaque de métal se referma lentement sur lui, le plongeant dans une obscurité totale et effaçant les dernières traces d’excitation et d’enthousiasme qui restaient en lui. Midhryl pouvait sentir bouger autour de lui des milliards de serpent mécaniques, rodant dans l’obscurité, comme jouant avec leur proie. Une cascade d’air chaud s’abattit sur ses épaules et s’immisça en lui, alors qu’il succombait à la panique. Les serpents profitèrent de cette faiblesse et attaquèrent à cet instant. Mais ce ne fût pas l’étreinte douloureuse qu’il redoutait qui le prit, mais un doux enlacement qui apaisa chacun de ses muscles. Il sentait les longs doigts froids caresser sa combinaison jusqu’à ce qu’il la recouvre totalement, le protégeant contre l’obscurité. Six longs doigts fins chatouillèrent son cou pour remonter jusqu’à son visage et éclatèrent en plusieurs autres filaments qui fixèrent leurs extrémités sur les tempes, le bas des yeux et le sommet de son crâne.
    Soudain une sensation froide coula le long de son échine, le faisant frissonner. Il ne trouva plus d’air pour respirer. Il voulut crier, mais son souffle resta désespérément figé dans sa gorge. Il suffoqua et, soudainement, l’air redevint respirable. Il en prit une grande bouffée, si froide qu’il en toussa. Tout semblait vibrer autour de lui et la noirceur laissa la place à une brume bleue qui, sans révéler l’intérieur du cockpit, emplit sa vision toute entière. La dérangeante sensation le fit hurler et il se surprit tout d’un coup à ouvrir les yeux. Il ne sentait pas ses paupières, et n’éprouvait nul besoin de cligner des yeux, comme naviguant dans un rêve. Devant lui était la salle, qui se révélait plus éblouissante que jamais.
    Midhryl tourna la tête vers ses camarades et s'aperçût de leur petitesse. Un petit réticule rond bleu apparu alors soudainement dans son champ de vision, glissant et encerclant le visage d’une des silhouettes. Il tournoya alors et s’agrandi, révélant un zoom sur le visage stupéfait de Kayseur. Il disparut tout aussi soudainement lorsque le regard de Midhryl se posa sur une autre petite silhouette et un nouveau prit sa place, produisant le même phénomène sur le visage de Chiby.
    « - Synchronisation réussie. » Résonna la voix de Miku.
    Une gigantesque main de métal se déploya, fendant lentement le ciel pour se placer devant la tête imposante du géant, qui rayonnait à présent grâce à lumière bleue qui émanait de la barra frontale prenant la place qu’aurait dû occuper ses yeux. Dans un chant grave de métal, la main se resserra et se desserra, avant que le bras ne retombe le long du corps de la machine.
    La tête retrouva de nouveau une posture droite et le géant sembla retrouver toute sa tranquillité, pendant quelques secondes où tout le monde retint son souffle. Puis le colosse s’ébranla, ses jambes et ses bras s’animèrent et il fit un pas. Il posa son gigantesque pied dix mètres plus loin, dans un choc qui fit vibrer les six spectateurs qui regardaient bouche bée le titan se mouvoir.
    Il s’immobilisa à nouveau et leva une main pour toucher le plafond, qu’il sembla contempler avec fascination.
    « - Qu’est-ce qu’il fait ? » s’inquiéta soudainement Lachesis.
    « - Je sais pas trop, mais la bonne nouvelle est que si même Midhryl peut le faire, c’est que ça doit être plus facile qu’on le pensait… » Lâcha Drea-k en souriant, plus admiratif qu’il ne voulait l’avouer.
    Le colosse baissa soudainement sa main et, en tendant le bras gauche droit devant ses yeux, la posa sur ce qui pouvait être assimilé comme le biceps de la machine.
    « - Il nous refait des poses sentaï là ? » Demanda SP avec une pointe d’amusement.
    « - Mais c’est qu’il va nous tuer en activant accidentellement une arme, ce con ! » Paniqua Kayseur.
    « - Aucun problème à craindre de ce côté-là, Compagnon, les armes de type létal de ce modèle ne sont pas accessibles au pilote. Mais il peut certes toujours vous écraser involontairement, je suppose. » Intervint Miku.
    « - Quoi ?! » S’exclama Chiby alors que le colosse brassait d’énormes quantités d’air en adoptant une autre position étrange. « Qu’est-ce que c’est que ce concept à deux ronds ?! Le pilote ne peut pas utiliser d’arme ? »
    « - L’utilisation complète d’un Commandeur requiert un pilote et un copilote qui déverrouille à distance les armes de type antipersonnel. Seul le copilote peut engager et faire feu avec des armes de type destruction de cible moyennes et massives, mais il a besoin de la visée du pilote pour les lancer. » Expliqua Miku.
    « - Diviser le pilotage en deux… Ainsi personne ne peut utiliser ces machines pour son compte personnel, brillant. » Admira Drea-k.
    « - Attends mais comment on fait pour le copilotage ? » S’enquit Chiby.
    « - Pour le copilotage, il suffit de se synchroniser avec l’un des Commandeurs via les plateformes de communication système, à l’intérieur même de la station. » Lui répondit Miku.
    « - Heu… les quoi ? » Fit Lachesis.
    « - Les capsules. » Répondirent à l’unisson Kayseur et Estrelia dans le même éclair de compréhension.
    « - Via ce système, vous pourrez entrer en communication directe avec le pilote. Bien sûr, cela reste possible même sans synchronisation via une plateforme de communication système, mais pour cela vous devrez vous trouver dans la salle de commandement où se situe mon unité centrale. » Continua Miku.
    « - Autrement dit… » Commença Lachesis.
    « - Il nous entend pas ?! » Termina SP.
    « - C’est exact. » Répondit Miku achevant d’affoler les six amis qui se précipitèrent alors dans la salle de contrôle.

    « Modifié: 02 décembre 2014, 07:52:35 par Drea-k »

    Hors ligne Midhryl

    • un truc d'ours
    • Administrator
    • Evil member
    • *****
    • Messages: 486
    • Karma: 21
    • Midhryl est populaire.Midhryl est populaire.
    • Sexe: Homme
    • Henshin !
      • Voir le profil
    Re : ZE ULTIMATE VOCAFR FANFIC
    « Réponse #1 le: 18 octobre 2014, 17:50:55 »
    ça va encore être pourri :/

    Hors ligne CitronSec

    • Vegetable member
    • ***
    • Messages: 709
    • Karma: 91
    • CitronSec n'arrive plus à compter ses fans.CitronSec n'arrive plus à compter ses fans.CitronSec n'arrive plus à compter ses fans.CitronSec n'arrive plus à compter ses fans.CitronSec n'arrive plus à compter ses fans.CitronSec n'arrive plus à compter ses fans.CitronSec n'arrive plus à compter ses fans.CitronSec n'arrive plus à compter ses fans.CitronSec n'arrive plus à compter ses fans.CitronSec n'arrive plus à compter ses fans.CitronSec n'arrive plus à compter ses fans.
    • Sexe: Homme
      • Voir le profil
    Re : ZE ULTIMATE VOCAFR FANFIC
    « Réponse #2 le: 18 octobre 2014, 18:35:28 »
    Annoncé il y a un an, voici...
    UN AUTRE TEASE ! :hh:
    (¯▽ ̄)

    Hors ligne Drea-k

    • Zombie
    • Global Moderator
    • Vegetable member
    • *****
    • Messages: 672
    • Karma: 169
    • Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.
    • Sexe: Homme
      • Voir le profil
    Re : ZE ULTIMATE VOCAFR FANFIC
    « Réponse #3 le: 18 octobre 2014, 18:46:35 »
    Je voulais pas la faire au début, et puis Lachesis m'a enfermé dans sa cave, avec pour seule compagnie une machine à écrire, une bouteille d'eau et des rats. De temps en temps Chiby ouvrait une trappe au plafond et me lançait des cacahuètes en ricanant. Au bout d'un mois ils ont réalisés qu'ils ne m'avaient donné aucune instruction, il se sont sentis bêtes alors ils ont évacués leur frustration en me tapant, puis on m'a dit d'écrire cette fic.
    Faire un tease public en guise d'engagement était pour moi le seul moyen d'avoir un fruit ou un légume frais de temps en temps.

    Hors ligne i i e

    • revenant
    • Kocchi New User
    • *
    • Messages: 29
    • Karma: 32
    • i i e casse des noisettes avec les fesses.i i e casse des noisettes avec les fesses.i i e casse des noisettes avec les fesses.i i e casse des noisettes avec les fesses.
    • cyber junkie
      • Voir le profil
    Re : ZE ULTIMATE VOCAFR FANFIC
    « Réponse #4 le: 18 octobre 2014, 18:55:11 »
    Meilleur titre de fic depuis l'histoire des titres de fic.
    me rn

    Hors ligne CitronSec

    • Vegetable member
    • ***
    • Messages: 709
    • Karma: 91
    • CitronSec n'arrive plus à compter ses fans.CitronSec n'arrive plus à compter ses fans.CitronSec n'arrive plus à compter ses fans.CitronSec n'arrive plus à compter ses fans.CitronSec n'arrive plus à compter ses fans.CitronSec n'arrive plus à compter ses fans.CitronSec n'arrive plus à compter ses fans.CitronSec n'arrive plus à compter ses fans.CitronSec n'arrive plus à compter ses fans.CitronSec n'arrive plus à compter ses fans.CitronSec n'arrive plus à compter ses fans.
    • Sexe: Homme
      • Voir le profil
    Re : Re : ZE ULTIMATE VOCAFR FANFIC
    « Réponse #5 le: 18 octobre 2014, 19:10:56 »
    Je voulais pas la faire au début, et puis Lachesis m'a enfermé dans sa cave, avec pour seule compagnie une machine à écrire, une bouteille d'eau et des rats. De temps en temps Chiby ouvrait une trappe au plafond et me lançait des cacahuètes en ricanant. Au bout d'un mois ils ont réalisés qu'ils ne m'avaient donné aucune instruction, il se sont sentis bêtes alors ils ont évacués leur frustration en me tapant, puis on m'a dit d'écrire cette fic.
    Faire un tease public en guise d'engagement était pour moi le seul moyen d'avoir un fruit ou un légume frais de temps en temps.
    Ta souffrance ne sera pas oubliée, peut-être D:
    (¯▽ ̄)

    Hors ligne TBK

    • Vixen Vaporub Youtaite
    • Animator
    • Always & Forever member
    • *****
    • Messages: 4431
    • Karma: 123
    • TBK transcende l'univers de sa surpuissance ultime.TBK transcende l'univers de sa surpuissance ultime.TBK transcende l'univers de sa surpuissance ultime.TBK transcende l'univers de sa surpuissance ultime.TBK transcende l'univers de sa surpuissance ultime.TBK transcende l'univers de sa surpuissance ultime.TBK transcende l'univers de sa surpuissance ultime.TBK transcende l'univers de sa surpuissance ultime.TBK transcende l'univers de sa surpuissance ultime.TBK transcende l'univers de sa surpuissance ultime.TBK transcende l'univers de sa surpuissance ultime.TBK transcende l'univers de sa surpuissance ultime.TBK transcende l'univers de sa surpuissance ultime.TBK transcende l'univers de sa surpuissance ultime.TBK transcende l'univers de sa surpuissance ultime.
    • Sexe: Femme
      • Voir le profil
      • Ma Page Facebook avec tous mes projets!
    Re : ZE ULTIMATE VOCAFR FANFIC
    « Réponse #6 le: 19 octobre 2014, 01:34:14 »
    Je dois trouver comment faire des rendus de lettres lumineuses comme ca D:

    SINON J'AI HATE *w* *lance une cacahuète en ricanant*
    Ma dernière cover c'est par ici !

    Vous trouverez tous mes liens ici~

    Hors ligne Ame - 雨

    • FFXIV Player ♥
    • Honey Honey User
    • **
    • Messages: 242
    • Karma: 37
    • Ame - 雨 casse des noisettes avec les fesses.Ame - 雨 casse des noisettes avec les fesses.Ame - 雨 casse des noisettes avec les fesses.Ame - 雨 casse des noisettes avec les fesses.
    • Sexe: Femme
    • Les charmes de l'horreur n'enivrent que les forts.
      • Voir le profil
    Re : ZE ULTIMATE VOCAFR FANFIC
    « Réponse #7 le: 19 octobre 2014, 13:34:33 »
    Message subliminal pour TBK
    ]Petit flood, TBK, sur Photoshop (ou autre) tu dupliques le texte, puis flou gaussien (le nombre de pixel revient à l'intensité que tu souhaites donner à la lumière) et voilà~

    Sinon pour la fic, le tease m'avait bien fait rire, alors j'ai hâte de pouvoir la lire ahah!

    ►Uguu~ !◄

    Ero[if you know what I]mena


    Hors ligne Drea-k

    • Zombie
    • Global Moderator
    • Vegetable member
    • *****
    • Messages: 672
    • Karma: 169
    • Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.
    • Sexe: Homme
      • Voir le profil
    Re : Miku's Mecha Revolution
    « Réponse #8 le: 31 octobre 2014, 18:07:15 »
    Ainsi, en cette douce journée d'halloween, la promesse se voit... exaucée ? Vous êtes juges, et vous serez aussi acteurs de mes diaboliques desseins. Qui sait où cela va mener mes pauvres victimes, plongées dans un monde pas tant que ça éloigné du notre...
    Faites vos pronostiques, postez vos critiques, imaginez la suite, qui sait... Après tout, rien n'est jamais totalement écrit d'avance, ou peut être que si... Nous verrons bien.
    Suivez cela avec attention, cela pourrait vous réserver des surprises. A suivre dans le premier post de ce topic.

    Mais l'aventure en cette journée d'halloween ne s'arrête pas qu'à ce topic, alors précipitez vous vers ce qu'Umi vous a réservé pour cette diabolique soirée en cliquant ici (coming very très soon)
    « Modifié: 31 octobre 2014, 18:09:06 par Drea-k »

    Hors ligne CitronSec

    • Vegetable member
    • ***
    • Messages: 709
    • Karma: 91
    • CitronSec n'arrive plus à compter ses fans.CitronSec n'arrive plus à compter ses fans.CitronSec n'arrive plus à compter ses fans.CitronSec n'arrive plus à compter ses fans.CitronSec n'arrive plus à compter ses fans.CitronSec n'arrive plus à compter ses fans.CitronSec n'arrive plus à compter ses fans.CitronSec n'arrive plus à compter ses fans.CitronSec n'arrive plus à compter ses fans.CitronSec n'arrive plus à compter ses fans.CitronSec n'arrive plus à compter ses fans.
    • Sexe: Homme
      • Voir le profil
    Re : Re : Miku's Mecha Revolution
    « Réponse #9 le: 31 octobre 2014, 19:04:56 »
    Faites vos pronostiques, postez vos critiques, imaginez la suite, qui sait... Après tout, rien n'est jamais totalement écrit d'avance, ou peut être que si... Nous verrons bien.
    Suivez cela avec attention, cela pourrait vous réserver des surprises. A suivre dans le premier post de ce topic.

    Je suis venu, j'ai lu, et ça m'a plu.

    Texte plutôt court, malgré le style que je qualifierai de littéraire, et qui prend pas mal de temps pour décrire pas grand chose (mais bon, c'est juste mon opinion personnelle subjective qui n'engage que moi blablabla ;) ).
    J'ai de grandes attentes vis à vis de cette fic, tout simplement parce que je trouve l'idée que les personnages soient des membres du forum hilarante. J'espère qu'il y aurait un max de monde et que ce sera drôle. J'espère, Drea-k, que tu ne va pas te retenir et que tu va te faire plaisir :D .
    Voilà ceci dit, je tente de pronostiquer la suite : Kayseur a évidement un plan en tête, certainement foireux, du type conquérir le monde, oh et il a besoin de Lachesis pour activer Miku. Mais je pense que d'autre personnages vont intervenir avec et contre lui, et c'est à partir de là que ça va partir en sucette (j'espère :D) . Et il va y avoir d'autres mechas et des combats en perspective.

    (¯▽ ̄)

    Hors ligne Drea-k

    • Zombie
    • Global Moderator
    • Vegetable member
    • *****
    • Messages: 672
    • Karma: 169
    • Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Drea-k transcende l'univers de sa surpuissance ultime.
    • Sexe: Homme
      • Voir le profil
    Re : Miku's Mecha Revolution
    « Réponse #10 le: 06 novembre 2014, 00:49:18 »
    Merci pour ton commentaire CitronSec,
    j'essaye de rendre le texte assez fluide en évitant relativement de noyer sous les descriptions, j'espère que ça verra plus ou moins par la suite, toutefois si vous trouvez le style un peu lourd, j'essayerai de rattraper le coup par la suite (même si je quand même assez loin par rapport à ce que je publie là).
    Maintenant que tu as des attentes j'ai la pression ! Bon j'ai essayé de faire monter la "hype" donc je ne peux aussi m'en prendre qu'à moi, j'espère que ça continuera de plaire, même si y'a des trucs un peu clichés/faciles :D . Et j'ai bien l'intention de m'amuser à l'écrire jusqu'au bout, même si j'ai peut être tendance à virer le récit sérieux, mais ça rendra sans doute l'histoire encore plus imprévisible et intéressante (oui je suis prétentieux).

    Du coup j'ai posté la partie 2 (plus tôt pour cause de dissidence, voir premier post pour pouvoir la lire), dites-moi quelle manière de lecture vous préférez, pour voir si je supprime la lecture directe ou pas et puis je vous souhaite bonne lecture.
    #Chibybadass?
    « Modifié: 06 novembre 2014, 00:51:24 par Drea-k »

    Hors ligne TBK

    • Vixen Vaporub Youtaite
    • Animator
    • Always & Forever member
    • *****
    • Messages: 4431
    • Karma: 123
    • TBK transcende l'univers de sa surpuissance ultime.TBK transcende l'univers de sa surpuissance ultime.TBK transcende l'univers de sa surpuissance ultime.TBK transcende l'univers de sa surpuissance ultime.TBK transcende l'univers de sa surpuissance ultime.TBK transcende l'univers de sa surpuissance ultime.TBK transcende l'univers de sa surpuissance ultime.TBK transcende l'univers de sa surpuissance ultime.TBK transcende l'univers de sa surpuissance ultime.TBK transcende l'univers de sa surpuissance ultime.TBK transcende l'univers de sa surpuissance ultime.TBK transcende l'univers de sa surpuissance ultime.TBK transcende l'univers de sa surpuissance ultime.TBK transcende l'univers de sa surpuissance ultime.TBK transcende l'univers de sa surpuissance ultime.
    • Sexe: Femme
      • Voir le profil
      • Ma Page Facebook avec tous mes projets!
    Re : Miku's Mecha Revolution
    « Réponse #11 le: 06 novembre 2014, 09:31:05 »
    J'ai beaucoup aimé jusque là, vraiment hâte de voir la suite. La chute de la première partie m'a bien tué. X'D
    Ma dernière cover c'est par ici !

    Vous trouverez tous mes liens ici~

    Hors ligne CitronSec

    • Vegetable member
    • ***
    • Messages: 709
    • Karma: 91
    • CitronSec n'arrive plus à compter ses fans.CitronSec n'arrive plus à compter ses fans.CitronSec n'arrive plus à compter ses fans.CitronSec n'arrive plus à compter ses fans.CitronSec n'arrive plus à compter ses fans.CitronSec n'arrive plus à compter ses fans.CitronSec n'arrive plus à compter ses fans.CitronSec n'arrive plus à compter ses fans.CitronSec n'arrive plus à compter ses fans.CitronSec n'arrive plus à compter ses fans.CitronSec n'arrive plus à compter ses fans.
    • Sexe: Homme
      • Voir le profil
    Re : Miku's Mecha Revolution
    « Réponse #12 le: 06 novembre 2014, 11:41:58 »
    Dans un intense exercice de maîtrise de soi, le cerveau de Chiby lança inconsciemment des dés, dans une tentative de réponse courtoise. Échec critique.
    Haha.
    La scène de Chiby me fait penser à un film mais je sais plus lequel.

    Il parait que du côté de l’ex-Iran, y’a un foyer de résistance contre la gouvernance mondiale
    O_O
    A mort ! Ré... révolution !!1!

    ¤

    On dirait que tu as trouvé un moyen de rassembler les personnages, c'est cool, j'aime les scénarios qui font du sens.

    Tout comme IRL, lorsque l'on rencontre quelqu'un, la première impression est la plus importante. Ainsi, dans les fictions, j'ai trouvé que c'était bien d'introduire les nouveaux personnages avec une scène remarquable, amusante, où illustrant dès le départ la personnalité du personnage. C'est ce que tu as fait avec Chiby, mais avec les autre eu...
    Surtout pour le troisième paragraphe là (je ne vous connais pas, Midhryl et SP, alors je vais vous traiter comme des personnages complètement fictifs :) ), on a aucune info sur les personnages, pas de description physique, pas assez d'indices sur leur personnalité. Alors certes on a une exposition du contexte, mais pour une fic qui de facto est axé sur les personnages, ça pourrait être mieux.

    PS : je lis en Lecture directe.
    (¯▽ ̄)

    Hors ligne Solkin

    • Paladin, Taxi Driver et Delivery Man
    • Animator
    • Vegetable member
    • *****
    • Messages: 634
    • Karma: 55
    • Solkin démonte.Solkin démonte.Solkin démonte.Solkin démonte.Solkin démonte.Solkin démonte.
    • Sexe: Homme
    • Ashes to ashes
      • Voir le profil
    Re : Re : Miku's Mecha Revolution
    « Réponse #13 le: 06 novembre 2014, 12:58:42 »
    Dans un intense exercice de maîtrise de soi, le cerveau de Chiby lança inconsciemment des dés, dans une tentative de réponse courtoise. Échec critique.

    Je suis obligé de citer cette même phrase, car je l'ai trouvé aussi drôle que bien imagée et percutante :)

    Je trouve cela normal que la présentation des personnages soit succincte. Si quelqu'un a besoin de précision sur la psyché ou le physique ou même les habitudes alimentaires de l'un des protagonistes, il y a toujours possibilité de le mp.

    Est-ce que la Miku blindée participera au renversement de l'ordre établi ? Ou est-ce que l'équipe de bras cassés du forum fera exploser la planète en activant le système d'auto-destruction du moteur à énergie vocaluminique ? vivement la suite :)
    Marche bien droit sur mes larmes !

    Hors ligne Umi

    • Panda
    • Animator
    • Love is not member
    • *****
    • Messages: 1011
    • Karma: 121
    • Umi transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Umi transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Umi transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Umi transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Umi transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Umi transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Umi transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Umi transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Umi transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Umi transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Umi transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Umi transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Umi transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Umi transcende l'univers de sa surpuissance ultime.Umi transcende l'univers de sa surpuissance ultime.
    • Dessin par Agnès-Cécile -DeviantArt
      • Voir le profil
    Re : Miku's Mecha Revolution
    « Réponse #14 le: 06 novembre 2014, 13:16:25 »
    La relecture m'a fait prendre conscience de ce qui m'embêtait à la première : n'utilise pas de "devrait-il" ou déclinaisons de cette forme pour des dialogues, c'est très rare qu'on le dise à l'oral :p
    Pour les dialogues, je pense qu'on peut conserver un minimum de jargon (mon SP qui parle de façon littéraire, huhuhu)

    Sinon, j'ai juste hâte d'arriver aux parties que je ne connais pas déjà *_*