Auteur Sujet: .flow  (Lu 1183 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Fulljelly

  • Le Tordu Psychopathe de la Brigade des Psychopathes
  • Team Website
  • From user to member
  • ****
  • Messages: 330
  • Karma: 60
  • Sexe: Homme
  • Le Dr.Pepper, c'est trop bon en fait !
    • Voir le profil
.flow
« le: 25 juillet 2014, 21:59:49 »

Plateforme: PC
Date de sortie : 15 février 2009
Genre: Puzzle, Réflexion, Horreur, Psychologique, Horreur, Psychologique et Horreur.
Langues disponibles: Anglais, Japonais
Créateur: lol
Ceci est un jeu gratuit, donc faites-vous plaisir. Lien : http://dotflow.wikidot.com/downloads Je vous conseille la version la plus récente, mais elle ne se lance pas sur tout les pc, je vous conseille de regarder comment télécharer le applocale Japanese et comment lancer le jeu avec applocale si vous rencontrez des problèmes (j'en ai chié pour lancer ce jeu, mais ça vaut le coup) : http://windows.microsoft.com/en-us/windows/change-system-locale#1TC=windows-7

Visuel :






Résumé :
Le principe est fondamentalement le même que dans Yume Nikki. Vous vous retrouvez dans la peau de Sabitsuki, qui comme Madotsuki de Yume Nikki, est enfermé dans sa chambre, ne pouvant accéder qu'à son balcon, sa console de jeu, son bureau avec cette fois un ordinateur et un lit. Lorsque Sabitsuki s'assied sur sa chaise de bureau, elle entre dans l'horreur de ses rêves. Quatre chemin, tous menant à des mondes perturbants, et plus la curiosité emmènera Sabitsuki loin, plus la folie l'envahira. Et cela aura des impacts dans la vie réelle : lorsqu'elle se réveillera, si trop de choses perturbantes arrivent, les murs se recouvrent de plus en plus de sang.

Avis :
Je n'arrive pas à dire si ce jeu est meilleur que Yume Nikki ou moins bien.
C'est un Fangame, avec le même principe, mais ces deux-là sont pourtant incomparables.
Autant Yume Nikki emmenait dans un vrai monde poétique, où il valait mieux ne pas chercher de sens pour apprécier pleinement le jeu. Autant l'histoire de .flow apparaît presque assez clairement pour faire sa propre théorie, mais pas assez pour la fonder, et nous en rendre fou.
Ce jeu nous emmène dans une atmosphère effroyable. Les seuls ennemis du jeu sont des adolescents nous ressemblant avec le visage déchiré. Très gentil et joli, comme jeu. Certains mondes ont d'énormes yeux de sang qui défilent en arrière plan, un autre se déroulent dans des intestins avec des petites filles qui explosent. Très gentil et joli, encore une fois. Vous l'aurez compris, ce n'est pas un jeu à jouer juste avant d'aller dormir, surtout qu'il fait tellement réfléchir, et qu'il parle de rêves, donc vous y penserez forcément dans votre lit.
Niveau sonore, j'ai pas grand chose à dire. Les musiques ne sont pas souvent présentes, j'avais hésité à mettre de la musique en même temps, car c'est très silencieux. Mais certains endroits ont des musiques incroyables, comme l'hôpital, tandis que d'autres ont des boucles absolument indigestes...
Les graphismes sont parfaits. Pas dans le sens où c'est incroyablement beau, mais justement parce qu'on doute sur la forme des objets vu que c'est du bon pixel. Et donc, c'est fort imprécis, ce qui est très bien au final.
Ce jeu comporte un système très intéressant, la rouille. Certains événements perturbants feront monter une barre de rouille, et à certains stades, le jeu change (Une fille qui vous représente dans un hôpital meurt à petit feu, votre chambre se recouvre de sang,...). Le jeu devient malsain à force d'entrer dans le malsain, un système malsain pour un jeu malsain, c'est horriblement bien pensé.
Après avoir récupéré les 24 pouvoirs, contrairement à Yume Nikki, le jeu n'est pas fini : vous pourrez entrer dans le mode Rust, où vous serez démunis de tout pouvoir, et où vous devrez trouver trois Empty box pour voir la vraie fin.
J'ai tellement adoré ce jeu. Je pensais pouvoir retrouver mes souvenirs de mes premiers jours sur Yume Nikki, cette même impression, mais je ne l'ai pas retrouvé, j'ai trouvé quelque chose d'encore plus captivant. Ne passez pas votre chemin, ce jeu en vaut vraiment la peine.
Je vous conseille également d'aller voir le wiki si vous avez beaucoup de mal, c'est très difficile sans aides.
Spoiler
Je suis la luxure, le sadisme, la perversion et deux personnes à la fois.
Mon nom de code est Fulljelly.

Hors ligne Byebye

  • Vegetable member
  • ***
  • Messages: 844
  • Karma: 83
    • Voir le profil
Re : .flow
« Réponse #1 le: 25 juillet 2014, 22:07:28 »
Aah, j'ai sursauté quand j'ai lu le titre du topic dans les sujets récents non lus! :D
C'est le premier fangame de Yume Nikki que j'ai essayé, y'a des passages vraiment flippants! Et le mode Rust est tellement stressant avec les monstres qui te courrent après!