Auteur Sujet: Ares the Vagrant Soldier (manhwa)  (Lu 3474 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Minikorne

  • Probable référence en utaite
  • User ★ night ever
  • *****
  • Messages: 2968
  • Karma: 161
  • Sexe: Femme
  • aka. Cerosin
    • Voir le profil
    • blog Nico Nico Singers
Ares the Vagrant Soldier (manhwa)
« le: 05 novembre 2012, 00:57:52 »


Fiche technique

Nom : 떠돌이 용병 아레스 , "Vagrant Soldier Ares"
Type : Manhwa (manga coréen)
Genre : Sonyung, équivalent du Seinen je crois bien
Auteur :  Ryu Geum-Chel
Publication : de 2001 à 2007
Nombre de tomes : 26, série finie en Corée
Édition française : En cours chez Booken Manga, actuellement 5 tomes.



Résumé (Wikipédia) :

Citer
L'histoire se déroule dans un monde imaginaire, à la géographie détaillée au fur et à mesure du déroulement (on ne connait au début qu'un royaume appelé Chronos), à une époque similaire à la Rome antique. La trame se concentre sur quatre personnages, Ares et ses trois frères d'armes Baroona Michael et Gohu, qui s'enrôlent chez les mercenaires du Temple.

Nous suivons l'évolution de nos quatre compères au fil des combats. Leurs passés respectifs, plus atypiques les uns que les autres, les rendent touchants et mystérieux. En parallèle à ces affrontements se dessine une présentation des liens spécifiques existant ou ayant existé entre les différents protagonistes, qui évolueront eux-aussi dans des dénouements émouvants voire sombres. L'apport de chaque personnages via son caractère et son style de combat fait de Ares un manhwa complet, avec une prédominance de la qualité (impressionnante) des mouvements et de la fluidité des combats. L'impression de vitesse, d'agilité et de puissance nous envahit à chaque confrontation, toujours plus sensationnelle.
Les ennemis rencontrés représenteront en effet des obstacles de plus en plus difficiles à franchir, et la complexité des liens entre tous les protagonistes se renforcera.




Avis personnel :

Premièrement, j'ai volontairement choisi le résumé de Wikipédia plutôt que celui proposé sur Booken Manga, parce qu'il est plus long certes, mais bien plus représentatif de la série. Or, non seulement parce que c'est mon manga/wha préféré à l'heure actuelle, mais surtout parce que c'est franchement quelque chose à ne pas rater pour les amateurs de grandes épopées, il fallait que je choisisse un truc illustrant suffisamment bien la série.

- - - - - - - -

Alors, par où commencer ? J'ai découvert ce manhwa bien avant son édition française. Je l'ai commencé par pur hasard, n'ayant plus rien à lire, j'ai pris une liste alphabétique de mangas proposée sur un site anglophone et voilà, il était dans les premiers. Eh bien on peut dire que je en suis pas déçue du voyage.

Tout d'abord, ce qui frappe en premier et en dissuade malheureusement beaucoup de continuer leur lecture, c'est le style graphique. Ryu Geum-Chel a un trait très dur, et un peu simpliste parfois surtout dans les premiers tomes. Il s'améliore par la suite, mais garde tout de même ce trait caractéristique. Et là où j'ai personnellement été séduite, c'est par la représentations des combats. Un trait torturé, plein et détaillé, ce qui fait presque contraste avec les scènes normales faites d'un trait plutôt fin et simple. Les scènes se passent toutes seules, on est transporté par ces hachures noires qui accélèrent le rythme, fluidifient le combat représenté, traduisent parfaitement l'affrontement.
Aussi, les regards des personnages –  regards ovales à la pupille noire sur un œil blanc, certains diront « on n'y voit aucune émotion », mais bien au contraire ! Il faut dire que l'auteur maîtrise bien son propre style, et c'est assez dingue ce que son trait s'adapte. Et puis … les expressions données, quand elles sont mornes, folles, ternes, collent tout à fait à l'histoire.

Alors l'histoire ! Parlons-en. Si dans les cinq premiers tomes l'ambiance est plutôt à la rigolade, je peux vous garantir que, bien vite, on perd ce côté un peu niais sur les bords pour passer au cœur de l'histoire. Soit, en l'occurrence, au cœur des combats sanglants menés par des personnages cruels et froids. Les révélations se multiplient, la part d'ombre des personnages prend de l'importance, l'histoire prend de grands tournants. On est rapidement bien loin de l'ambiance légère du début de l'aventure. Les affrontements sont violents, les personnages parfois totalement déshumanisés ; on peut dire que l'horreur de la guerre y est très bien transcrite. Il est rapidement plutôt clair que personne n'est tout noir ou tout blanc, et certaines réaction égoïstes restranscrivent pour moi parfaitement l'être humain en "situation de crise", si je puis dire.
Ce changement m'a pas mal surprise. J'ai été bien contente d'avoir, au contraire d'une certaine majorité, totalement adhéré au style graphique et d'avoir continué à lire. J'étais loin de retrouver l'histoire à laquelle je m'attendais en lisant les trois premiers tomes … Et ce n'était pas pour me déplaire, très loin de là. J'ai fini les 26 tomes en moins d'un mois. Et c'était même pas les vacances.

Et donc, Ô joie quand j'ai appris que cette « bombe » allait être éditée en France ! Pouvoir me procurer physiquement les tomes, pouvoir les lire et les relire et apporter du soutien à l'auteur, c'est tout ce que j'attendais. Donc voilà où j'en suis, à re-découvrir une énième fois cette aventure gigantesque, à travers cette fameuse édition française. Enfin, fameuse … Ce manhwa n'a pas énormément de succès en France. Je n'ai eu le loisir d'en parler qu'avec quelques anglophones, et encore … (bref, je me sens seule, LISEZ-LE c'est génial.)
Malheureusement, bon, je dis ça en tant que « j'ai lu la série avant et dans une autre langue », mais l'édition française n'est pas la meilleure. Des fautes de traductions voire d'orthographe traînent. Après, la traduction n'en n'est pas arrivée jusqu'au réel cœur de l'histoire malgré tout, je ne peux pas trop m'avancer donc.

J'ai lu beaucoup de mangas, je me suis essayée à divers styles en tâtonnant afin de trouver une série qui me plairait réellement, et que je n'arrêterais pas après deux tomes et demie. Et je me permets de dire qu'Ares est une bombe absolument monstrueuse, et dans le bon sens.

- - - - - - -

tl;dr > En conclusion, malgré son aspect léger aux premiers abords, Ares est un manhwa qui prend une route bien définie, qui tourne à un point pour retranscrire une guerre sans fin et des personnages complexes. Le style particulier de l'auteur est totalement adapté au récit qu'il raconte, et on entre bien vite dans l'histoire une fois que les réelles intrigues voient le jour.
(d'ailleurs pour ceux qui me suivent un peu, vous verrez si vous le lisez d'où me vient en partie ma manière de dessiner les yeux …)




Pour finir, quelques visuels
( parce que j'ai tenu à en mettre, pour vous annoncer la couleur – enfin ceci est un peu un paradoxe, c'est un manhwa, il n'y a donc PAS de couleurs )


Spoiler








« Modifié: 20 avril 2015, 23:18:08 par Minikorne »

 
> TWITTER
> YOUTUBE
> SOUNDCLOUD
        

Hors ligne Olive ~

  • Glandeuse (à mi-temps)
  • Evil member
  • ***
  • Messages: 437
  • Karma: 65
  • Je suis un gâteau de riz avec un fusil ! (o・`ω´・o)
    • Voir le profil
Re : Ares the Vagrant Soldier (manhwa)
« Réponse #1 le: 05 novembre 2012, 16:51:49 »
Waw. Les quelques images que tu nous montres sont magnifiques, en tout cas.
Je ne fais malheureusement pas partie des rares petits frenchies qui connaissent.. mais tu es parles avec tellement d'admiration, ça me donne envie o/.
Je vais voir si je peux me procurer le premier, voire les deux premiers tomes ; mais je suis pas du tout sûre que je les trouve dans ma boutique habituelle, étant donné que c'est un manhwa, et en plus tu dis qu'il n'a pas forcément beaucoup de succès en France... Enfin bref, si je trouve je te tiendrais au courant :).
Signature & nouveau kit en cours :3.

~ Deviant

Hors ligne Minikorne

  • Probable référence en utaite
  • User ★ night ever
  • *****
  • Messages: 2968
  • Karma: 161
  • Sexe: Femme
  • aka. Cerosin
    • Voir le profil
    • blog Nico Nico Singers
Re : Ares the Vagrant Soldier (manhwa)
« Réponse #2 le: 26 mars 2014, 22:09:43 »
Je me permets de remonter salement ce sujet.

Après un an sans rien, Booken vient de poster une annonce concernant la série.
tl;dr; c'est ce que je craignais : ça ne rapporte pas assez. La saga est vraiment très peu connue en France et beaucoup décrochent au bout du premier tome à cause de l'histoire qui commence (trop) gentiment et les personnages aux traits particuliers qu'on pense ne pas reconnaître d'une case à l'autre.

Je vais pas m'étaler mais je me permets une petite propagande. Booken dit "[accepter de] tous gagner moins afin de redonner sa chance à l'excellente série qu'est Ares."

Du coup, les tomes vont sortir par double tomes et coûteront 12.50€ le double tome au lieu de 7.50€ le tome. ça vaut vraiment, mais alors VRAIMENT le coup pour une telle série, et je viens remonter pour vous dire: si vous n'avez plus rien à lire et que vous aimez les histoires avec un background très solide et une aventure prenante, testez. Testez, donnez sa chance à cette série - que dis-je, cette oeuvre, cette pépite qu'est Ares.

 
> TWITTER
> YOUTUBE
> SOUNDCLOUD
        

Hidemi

  • Invité
Re : Ares the Vagrant Soldier (manhwa)
« Réponse #3 le: 26 mars 2014, 22:40:36 »
Tiens j'avais déjà vue la série plusieurs fois moi... et j'avoue que je fais partie des gens qui n'avait pas était emballée.
Mais non pas par les graphismes (que je trouve assez cool) mais pour le résumée.
Euh sinon... 12 euros c'est encore trop chère pour moi... xD je ne me souviens même plus de la dernière fois que j'ai acheter un manga... mais c'est quand même incroyable qui fasse ça pour une série qui apparemment à si mal marcher que ça...
Dommage tu m'aura presque eu